Par Sudeast Info
Handball : En N2M, les derbies maralpin attendront

La Poule 8 de N2M reprendra les 11 et 12 septembre. BTP Nice recevra Guilherand Granges, Monaco accueillera Saint-Raphaël et en terre niçoise, le Cavigal Nice verra arriver Chateauneuf. Il faudra attendre la sixième journée pour qu’un derby ait lieu : Monaco ira Pasteur, affronter le Cavi.

Basket : Viale entre préparation et incompréhension
L'entraîneur de la PNF du Cavigal Nice connaît son adversaire pour la coupe PACA, mais la date le surprend.
Volley : VBSL repart en RM avec Frager
Christophe Frager, entraînera à la rentrée en Régionale Masculine Laurentine, qui sera la réserve de la Nationale 3 de Pascal Drouot.
Volley : Retour en PNF pour le Cannet
Volontairement, le Cannet-Rocheville a choisi de ne pas faire repartir son équipe n°3 senior en Nationale 3, mais en Pré-Nationale. Explications.
Handball : Ondono veut se relancer
La jeune pivot fait son retour à Antibes, en Nationale 2, après une saison difficile mais enrichissante en D2F.
Handball : OGC Nice en amical le 6 août

L’OGC Nice Handball, qui évolue en Ligue Butagaz Énergie, la première division féminine, débutera sa campagne de matchs amicaux le 6 août prochain, à domicile, contre son homologue de l’élite, Plan-de-Cuques.

Basket : La reprise dans moins de deux mois

C’est une indiscrétion www.magsport06.fr, les championnats Pré-Nationale Masculin et Régionale 2 Masculin vont reprendre le week-end du 18 et 19 septembre. Le reste des divisions régionales devraient débuter une semaine plus tard.

Volley : Des retrouvailles d’entrée de jeu

Dès la première journée, le 3 octobre, aura lieu un derby entre Cannes et le Cannet. « Les équipes vont être renouvelées mais les derbies contre Cannes ont toujours un saveur particulière », confie à www.magsport06.fr Rayna Minkova, la coach cannetanne.

Basket : Grasse amoindri mais compétitif
Entre ses seniors et ses U18 PACA, Jérémie Bonelli ne va pas s'ennuyer à Grasse.
Volley : La R2F d’Antibes recherche une centrale
L'entraîneur de la R2F antiboise cherche à compléter un effectif qui sera à l'image d'un double capitanat.

Un Euro deux mesures…

Ecrit par Eric Roux

La folie dans les stades comme si le virus n’existait plus

On ne peut qu’être interpellé par les images de liesse dans les stades de l’Euro et, accessoirement, sur les terrasses où les matchs sont retransmis. Il n’est plus question, à l’heure de fêter un but, de la moindre distanciation sociale. C’est plutôt la course aux embrassades et aux bisous. On se souvient que d’éminents épidémiologistes avaient identifié le match de Ligue des champions Atalanta – Valence comme l’un des déclencheurs de la première vague de coronavirus en mars 2020. Ils avaient même parlé de “bombe biologique”. Avec les tests PCR obligatoires lors des voyages et la vaccination grandissante au sein de la population, on peut supposer que la situation est désormais bien mieux contrôlée. Il reste qu’il y a un décalage évident entre les mesures sanitaires très strictes toujours imposées dans de nombreux secteurs d’activité et la ferveur populaire autorisée – ou acceptée – lors de cet Euro. Dans les stades de Wembley, Budapest ou Bucarest, les spectateurs avaient carrément retrouvé, tout guillerets, le monde d’avant. On suppose que les autorités compétentes des différents pays ont anticipé cette situation et qu’elles n’ont pas cru naïvement que les supporters allaient rester gentiment assis sur leur siège à deux mètres du voisin ! Espérons simplement que le variant Delta, qui fait déjà tant de dégâts en Russie, ne se soit pas invité sournoisement à la fête et qu’il ne va pas faire de cet Euro le cluster d’une quatrième vague.



Voir plus d'articles de la même catégorie