Par Sudeast Info
Handball : Carros, un trouble-fête ?
La N3F de Carros a remporté d'une belle manière sa première journée et compte confirmer pour vite se mettre à l'abris.
Handball : Cannes, plus qu’un outsider ?
Vainqueur solide de Villeneuve-Loubet en Pré-Nationale, Cannes-Mandelieu veut vite prendre une option sur le haut de tableau.
Handball : Un nul encourageant pour le Cavi
Arnaud Arches, gardien de la N2M du Cavigal Nice, a brillé samedi. Mais son équipe a dû se contenter du nul. Interview.
Handball : En N2F le BTP ne plaisante pas
Les Niçoises ont facilement battu La Ciotat sur le score de 18 à 37. Des débuts réussis qu'il faudra confirmer avec sérieux.
Basket : Cavigal Nice a appris
Equipe de niveau Départemental, le Cavigal Nice a joué en coupe PACA pour apprendre et vise maintenant le titre en championnat.
Handball : Monaco coince de peu
Une première défaite à Saint-Raphaël, de peu, pour la Nationale 2 de Monaco. Daniel Daragon, 12 buts, s'est confié à notre média.
Handball : Le Cros ne pouvait pas mieux débuter
Avant d'être exempt de la deuxième journée de Pré-Nationale, le Cros a débuté sa saison par une victoire qui comble de joie Raphaël Gallice.
Basket : Vence voudra confirmer
Ce samedi, la Régionale 2 de Vence jouera son deuxième tour de coupe PACA, match très important pour préparer le championnat.
Basket : Les Baous impressionnent déjà
La Ligue PACA a réservé une nouvelle formule au championnat Régionale 2. Les Baous sont prévenus. La marge d'erreur sera très faible.
Basket : RCM espère le haut de tableau de N3F
En Nationale 3 cette saison, Roquebrune Cap-Martin aspire à jouer les premiers rôles. Il faudra vite prendre des points à domicile.

Le géant au cœur brisé !

Ecrit par Sébastien Noir

Humeur

Le prophète Daniel avait rêvé de son colosse aux pieds d’argiles. Hier matin, dès potron-minet, Rudy Gobert, géant au cœur brisé, est devenu prophète en son pays !

Ce pivot, 2,16 m de douceur, assis sur sa chaise et la tête baissée, n’était que larmes.

On avait tous envie de le serrer dans nos bras, de le consoler, de lui dire que ce résultat, s’il n’était pas celui qu’il espérait, allait faire plusieurs ricochets.

Tout d’abord, les Bleus ont gagné le respect de la planète basket, à commencer par leurs adversaires du jour, les meilleurs joueurs au monde, qui ont dû puiser dans leurs retranchements pour l’emporter. Il suffisait de croiser le regard de Kevin Durant pour s’en convaincre.

Ensuite, le peuple français a vibré devant sa télé malgré les yeux embués et le café noir qui n’a jamais été aussi matinal !

Pourtant, Rudy, lui, n’en avait cure. Il voulait gagner. Que ses Bleus soient les premiers Européens à faire tomber les Ricains de leur piédestal.

Imaginez Rudy et ses frères (comme il l’écrira plus tard sur son compte Twitter), immigrés dans le pays de la Grosse Pomme, rentrer aux States tout auréolés de ce titre olympique.

Le rêve américain !

Même s’il écume les parquets de la NBA depuis 2013, même s’il fut

désigné NBA defensive player of the year en 2018, 2019 et 2021, même si le centre des Utah Jazz, sélectionné à deux reprises pour le All-star game, est désormais le pivot le plus payé de l’histoire de la NBA, il reste profondément attaché à la France. Sa France.

Comme ses frères, qui nous auront fait vibrer depuis le début de cette olympiade.

Alors, on se projette déjà en 2024. A Paris. Chez eux, Rudy Gobert et les siens seront là. Et on espère, cette fois, le voir sourire. On aura alors envie de le serrer dans nos bras pour le féliciter !

Prêts pour le rêve… parisien ?



Voir plus d'articles de la même catégorie