Par Sudeast Info
Handball : Antibes à la guerre sans Giusta
Manon Giusta quitte à nouveau la scène. Une nouvelle opération à l'épaule l'attend, elle qui a fait tant de bien à la PNF antiboise en début de saison.
Handball : Gallice et le Cros sans pause
Bientôt trois mois après le début de sa préparation estivale, la PNM du Cros-de-Cagnes n'a joué que trois matchs. Le coach Raphaël Gallice attend, enfin, de voir les matchs s'enchaîner.
Handball : Grasse bascule en tête
Retrouvera t-on Grasse en Nationale 2 la saison prochaine ? La N3F du coach Dalmasso ont envoyé un sérieux signal à Cagnes-sur-Mer.
Handball : le HBMMS piaffe d’impatience
Avec seulement trois matchs disputés, la PNM du HBMMS patiente avant de réellement lancer sa saison. La réception du Cros va t-elle permettre de se rassurer ?
Handball : le BTP est en avance
Le bilan de début de saison de la Pré-Nationale du BTP est excellent. Invaincu après cinq journées, le groupe de Ziane Elfraihi est en avance sur son tableau de marche.
Handball : Antibes, contre les éléments
Avec la venue de Nîmes, pour le compte de la cinquième journée de N1M, Antibes tentera de résoudre l'équation pour s'imposer. Diminué, il faudra lutter.
Basket : Saint-Laurent tient son rang
Grâce à deux succès acquis à domicile, la N3M du SLB prouve à chacun qu'elle sera bien dans la course aux accessits cette année.
Basket : Grasse se lance « enfin »
Ce week-end, à l'occasion de la 3e journée de PNM, Grasse a décroché son premier succès, un moment important pour Joseph Galas et ses hommes.
Volley-ball : Cannes ne manque son entrée
Trois points. Ce qui est pris n'est plus à prendre. La jeune équipe de Cannes a réussi ses débuts en N3M.
Volle-Ball : Que peut jouer Antibes ?
Pour son entrée en N3M, Antibes a peiné à exister contre Saint-Laurent (25-20 25-16 25-14) et va devoir réagir rapidement même si le calendrier ne lui permet pas encore.

Le seigneur des anneaux antibois Ait-Saïd, porte drapeau à Tokyo

Ecrit par Eric Roux

Le gymnaste antibois a été désigné suite à un vote des fédérations

La judokate Clarisse Agbegnenou et le gymnaste « antibois » Samir Ait-Saïd seront les porte drapeaux de la France lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo, le 23 juillet, et prendront symboliquement la tête d’une délégation de 212 hommes et 166 femmes.
C’est la première fois que deux athlètes se partagent cet honneur, au nom de la parité. Agbegnenou est l’une des favorites pour la médaille d’or en moins de 63 kilos. Ait-Saïd vise le podium. Le seigneur tricolore des anneaux, médaillé de bronze aux Mondiaux 2019, évoquait de la fierté, du plaisir et de l’honneur. Mais le natif de Champigny-sur-Marne, où il avait commencé la gym avant de rejoindre le centre d’Antibes, parlait aussi de « pseudo revanche ». Personne n’a oublié, et encore moins les athlètes, sa terrible blessure au cheval aux JO de Rio. Une chute qui le privait de la finale des anneaux, sa spécialité pour laquelle il s’était qualifié.
Les élus ont été choisis parmi 11 candidats. Chez les hommes, il s’agissait du nageur Florent Manaudou, du perchiste Renaud Lavillenie, et de Maxime Beaumont, champion de canoë en ligne. Le cavalier de concours complet Astier Nicolas a dû retirer sa candidature puisqu’il n’est pas sélectionné pour les Jeux.
Côté femmes, la vice-championne olympique du disque à Rio Mélina Robert-Michon, la surfeuse Johanne Defay, la basketteuse Sandrine Gruda, la boxeuse Maïva Hamadouche, la joueuse de tennis Kristina Mladenovic et Charline Picon, championne olympique en titre étaient sur les rangs.
L’équipe de France paralympique a appris aussi le nom de ses deux porte-drapeaux, choisis par un vote du public. Il s’agit de Stéphane Houdet (tennis fauteuil), et de Sandrine Martinet (parajudo).



Voir plus d'articles de la même catégorie