Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Dernière station avant Tokyo

Ecrit par Eric Roux

Jusqu'à dimanche, quelques billets pour les Jeux olympiques restent à distribuer durant les championnats de France à Angers

Enfin, ils sont là. A l’horizon. Dans tout juste un mois. Ces Jeux Olympiques qui étaient devenus un mirage au coeur du printemps 2020. Ils sont devenus une réalité pour des athlètes qui, depuis 2019, courent, sautent, lancent pour aller chercher les fameux minima. Presque deux ans de « préparation » pour aller chercher ces fameux minima.  » Tous les codes, toutes les habitudes ont été perturbés à cause de la Covid-19. Ce n’était pas évident « , explique Florian Rousseau, directeur de la performance à la fédération française d’athlétisme. Pour beaucoup la chasse aux minima a été lancée ; pour d’autres, plus  » protégés « , une gestion de la préparation a été mise en place. Une configuration qui, dans certaines épreuves, a engendré une bousculade aux portillons des qualifications. C’est le cas du marathon où, pour retenir une sélection, des tests ont été pratiqués en avril dernier. Avec dans l’esprit de Florian Rousseau, d’emmener au Japon des athlètes compétitifs sur le moment.  » Si quelqu’un n’est pas dans le coup alors qu’il a fait les minima il y a longtemps, il est obligé de démontrer des garanties pour aller aux Jeux. Les JO ne sont pas une récompense « , tonne Florian Rousseau. Il a ainsi positionné Angers comme un « passage obligé » pour prouver l’état de forme des athlètes.

Treize athlètes azuréens au championnats de France élite

Du côté azuréen, treize athlètes prendront part à cette compétition ce week-end. Et parmi eux, seule la Niçoise Rouguy Diallo a obtenu son billet samedi dernier à Madrid avec un triple saut à 14,51 m. Pour les douze autres, il s’agira au-delà des ambitions olympiques dans un contexte où, en définitive, il n’y a plus beaucoup de sésames à distribuer, de tenter de cueillir un titre de champion de France. Tout sauf un détail dans un palmarès dans une saison au contexte si particulier.

Les athlètes azuréens engagés :

Nice Cote d’Azur Athlétisme

  • Sasha ALESSANDRINI (10 mètres haies) ; Dean-Nick ALLEN (disque) ; Youssef BENZAMIA (800 mètres) ; Cécile BOGLIOLO (javelot) ; Lenny BRISSEAULT (javelot) ; Frédéric DAGEE (poids) ; Marvyn DESLANDES (400 mètres haies) ; Rouguy DIALLO (triple saut) ; Margot CHEVRIER (perche) ; Emma MONTOYA (400 mètres haies) ; Camille SERI (400 mètres haies) ; Alessia ZARBO (5000 m).

AS Monaco

  • Téo ANDANT (400 mètres).


Voir plus d'articles de la même catégorie