Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Arneodo arrête sa carrière

Ecrit par Martial HESPEL

A l’âge de 24 ans, le natif de Cannes et joueur de Monaco en Coupe Davis, annonce la fin de sa carrière de joueur et se lance, comme son compère Balleret, dans une nouvelle vie d’entraîneur.

« Oui. J’arrête de jouer sur le circuit. » Pour www.magsport06.fr, Romain Arneodo confirme l’arrêt de sa carrière, étant actuellement à Roland Garros, comme Benjamin Balleret, pour passer son DE (Diplôme d’Etat ; ndlr). Si, à 33 ans, Balleret avait rapidement distilé des indices sur l’arrêt de sa carrière dès la fin de saison dernière, c’est plutôt une surprise pour Arneodo même si, pour ceux qui lui suivent de près, une lassitude avait pu se faire sentir. 

Hormis quelques coups d’éclats ici et là, il n’a jamais réussi à véritablement confirmer son unique titre professionnel, il y a trois ans jour pour jour, sur un 10.000$ aux USA et son meilleur classement, en simple, est resté bloqué à août 2014 (455e). « Ça faisait un moment que j’avais moins envie de jouer et que mes résultats étaient de moins en moins bons. » Il est vrai que si pendant deux ans il est parvenu à conserver un rang tournant autour de la 650e place mondiale, il est sorti du Top 800 début août. « J’ai commencé à jouer très tôt dans ma vie et cela m’a peut-être usé plus vite qu’un autre. Je n’étais plus prêt à faire les concessions nécessaires pour arriver au haut niveau. » Rappelons tout de même qu’Arneodo aura été, ce n’est pas rien, 26e mondial Junior en avril 2010.

A côté de cela, il aura eu également une vraie carrière de joueur de double, atteignant le 177e rang ATP en février 2015, en remportant un total de 19 titres sur le circuit Future. 

Comme Balleret, il ne va pas couper totalement pour rester disponible et être un minimum compétitif pour la Coupe Davis. « Je vais continuer à la jouer pour Monaco tant que j’ai le niveau pour être sélectionné. Je vais donc me remettre en forme pour ces matchs. » Son expérience en double pourrait notamment être très précieuse pour décrocher le point toujours si important du samedi. N’oublions pas que si sur le circuit il a montré certaines limites malgré un potentiel indéniable, que beaucoup d’observateurs ont souvent loué lors des qualifications du Masters 1000 de Monte-Carlo, il a toujours répondu présent sous la bannière du Rocher, dernier exemple en date cet été face à l’Egypte, permettant à Monaco de conserver sa place dans le Groupe 2. « Je vais essayer de jouer quelques tournois locaux mais ce n’est pas mon objectif à long terme. » Le Capitaine Guillaume Couillard aura peut-être besoin de lui dès le premier week-end de février et un déplacement en Slovénie.

Désormais, place à une nouvelle vie. « Je me consacre maintenant entièrement à mon diplôme et au coaching. Je pense que la décision de ne plus jouer sur le circuit est définitive. J’aimerai pouvoir entraîner des joueurs : c’est ce qui me plait. J’ai quelques plans mais rien de très concret pour le moment. Je me laisse le temps de finir ma formation dans six mois. » Bonne route !

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie