Par Sudeast Info
Basket : Vence et Cerutti veulent la PNM
Jean-Luc Cerutti sera toujours la saison prochaine l'entraîneur de la R2M de Vence avec un objectif clair, net et précis.
Volley : Double montée pour l’ESVL
De la Régionale à la PNF, de la Départementale à la Régionale, les deux équipes seniors féminines de l'ESVL accèdent à l'étage supérieur, une révolution à stabiliser.
Basket : Jouandon, retrouve la N2F
L'AS Monaco va retrouver la N2F la saison prochaine. Championne de sa Poule A de N3F, l'équipe de Christelle Jouandon doit maintenant réussir son retour.
Basket : Viale reste au Cavigal
Il poursuit l'aventure, Sébastien Viale nous a confirmé sa présence renouvelée sur le banc de la PNF du Cavigal Nice.
Volley : Mandelieu monte en N3F
Mandelieu jouera en Nationale 3 la saison prochaine. Invaincu, l'effectif Mandolocien n'a jamais tremblé et se tourne vers l'avenir avec ambition.
Basket : Agostini reste au SLB
Philippe Agostini a confirmé à notre média qu'il sera toujours à la rentrée l'entraîneur de la N3M du Stade Laurentin Basket.
Volley : Donzion continue l’aventure
En poste depuis 2012, Jean-Christophe Donzion n'est pas prêt de rendre son tablier : il sera toujours à la rentrée de septembre 2022 sur le banc de la N3M du MLNVB.
Volley : Antibes grille encore un joker
Nouvelle lanterne rouge de Nationale 3, Antibes est aujourd'hui à une place qu'elle ne mérite pas. Mais beaucoup trop d'inconstance empêche l'OAJLPVB d'espérer mieux que des miettes.
Volley : Mandelieu se relance
Vainqueur pour la première fois depuis le 4 décembre, Mandelieu profite enfin d'un calendrier plus clément pour se relancer. A confirmer ce week-end contre Cagnes en N3M.
Basket : Du SLB aux Restos
Ce samedi soir, Saint-Laurent du Var reçoit Cagnes-sur-Mer en N3M, à cette occasion le club soutient les Restos du Coeur. Explications.

Le roc d’Azur en tandem

Ecrit par Eric Roux

Reportée l’an dernier suite à la crise sanitaire, la 37e édition du Roc d’Azur, plus grand événement VTT au monde, aura lieu du 6 au 10 octobre 2021, à Fréjus

Le plus important rassemblement de VTT au monde se tient chaque année à Fréjus, c’est le Roc d’Azur. On retrouve ainsi dans le massif des Maures 100 000 visiteurs, 20 000 participants pour plusieurs types de courses, de l’élite aux amateurs. Il existe même une course en tandem. En 2019, 300 tandems étaient au départ de ce circuit de 40 kilomètres. On démarre sur herbe, sur du plat, histoire d’écrémer un peu le peloton avant d’aborder le terrain rocailleux, une succession de montées, raides, de descentes techniques avec des cailloux, des virages. Il arrive souvent que le stocker, celui qui est derrière, doive sauter pour pousser le tandem avant de remonter le plus vite possible. Et le plus intense, c’est peut-être la fin, avec le chemin des Douaniers, en bord de mer, et sa série d’escaliers. Là, pas le choix, il faut descendre de selle avant d’aborder la plage en roulant dans le sable, courir, alors que l’on commence à être vraiment exténué raconte l’un des concurrents, Frédéric Masselis : « Souvent, c’est le manque de lucidité qui fait la différence sur cette partie-là. Après, c’est très usant pour celui de derrière qui passe son temps à pédaler et à courir. C’est presqu’un duathlon pour celui qui est à l’arrière du tandem. Puis, devant, il a autant mal aux bras qu’aux jambes. Car il faut le tenir le tandem. Car il y a quand même deux personnes à tenir. Le tandem est un peu plus. Donc, à la fin de cette course, on est vraiment usés. » Usé mais pas lassé puisqu’il recommence chaque année. Finalement, la clé pour réussir ce type de course est la communication. Il s’agit de se transmettre les infos très vite et très précisément. Celui qui est derrière ne voit pas forcément tout ce qui se passe sur la route. Il faut une énorme confiance, formé un véritable binôme, faire, par exemple, attention au poids du corps de l’autre pour éviter tout déséquilibre, pour se synchroniser… pour espérer rencontrer cette course de plus de deux heures.



Voir plus d'articles de la même catégorie