Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Voir plus loin que le score pour Grasse

Ecrit par Martial Hespel

Pour une nouvelle saison en Pré-Régionale, Grasse est en pleine révolution. Si son coach est toujours là, le groupe a fortement évolué. Jérémie Bonelli est un peu plus avancé par son tour de coupe contre la PNF de Vence.

Le score est lourd, très lourd, 41 à 107 au premier tour de la coupe PACA senior féminine. Sachant que, de par l’écart de deux divisions entre les deux formations, Grasse, Pré-Régionale, était parti avec 14 points d’avance sur Vence, Pré-Nationale : un score donc sur le terrain de 27 à 107. Le coup est dur, certes, mais l’entraîneur Grassois, Jérémie Bonelli, qui débute sa deuxième saison sur le banc, tire du positif de ce tour de ce match, avant de débuter le championnat. « Le score est entièrement justifié. On est tombé sur une très bonne équipe de Vence qui a joué le match à fond et qui n’a pas laissé de chance à l’image de leur press tout terrain, quasiment tout le match », explique le technicien à www.magsport06.fr.


De plus, rappelons que Bonelli a eu la mauvaise surprise, il y a peu, de voir ses deux intérieurs ne pas débuter la saison. « On a manqué de taille. Mais les filles se sont bien démennées et ont répondu au duel physique. Malgré tout, une de mes recrues n’était pas là sur ce match et je sais qu’elle nous soulagera dans ce secteur. A voir avec l’effectif complet et plus d’ajustement sur le côté défensif, mais dans l’ensemble je suis satisfait du rendu sur le terrain. »


Est-il possible de faire mieux que ce 27 à 107 en score pur sur le terrain ? Forcément. Mais Jérémie Bonelli sait que l’important est ailleurs. Tourné déjà vers le 28 septembre et le déplacement à Nice, pour rencontrer l’Étoile, qui a vécu la même soirée face à une autre PNF, Roquebrune Cap-Martin : 38 à 101. « Dans l’ensemble, je suis satisfait de ce que j’ai pu voir. Les filles ont été appliquées et ont essayé de mettre en place ce qui avait déjà été travaillé à l’entraînement. Elles ont essayé de développer leur relation, mais on voit que l’effectif a beaucoup changé, elles ont eu du mal à se trouver ce qui a entraîné beaucoup de perte de balles. Après je ne suis pas inquiet, ce sont des petites erreurs qui vont s’estomper avec le temps et la force de jouer ensemble. Défensivement on a manqué de régularité et on a été très vite pénalisés par des fautes ce qui n’a pas facilité le travail que je demandais. Mais les petits moments où on été en phase, on a réussi à les perturber, on va continuer à travailler là-dessus pour être au point pour la rentrée. »


Malgré le score lourd, qui ne doit être que anecdotique, les Grassoises doivent assimiler que logiquement, à aucun moment, elles ne rencontreront d’équipe en championnat qui approcherait ne serait-ce qu’à la cheville de Vence. 



Voir plus d'articles de la même catégorie