Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Tout ce qu’on pouvait craindre est arrivé »

Ecrit par Martial Hespel

Battu pour son entrée en lice en Pré-Nationale, le GSEM grille déjà un joker. Conscient des lacunes, l'entraîneur Jérôme Demares compte sur une réaction de ses joueurs mais veut aussi se servir de ce match piège pour apprendre des erreurs.

C’est la douche froide pour la Pré-Nationale du GSEM ! L’équipe du coach Jérôme Demares, ambitieuse, est tombée chez une équipe qui voit tout aussi haut, Cabriès, sur une toute petite marge, 62-60. Sans se trouver d’excuses, tout en étant conscient des lacunes affichées, le technicien revient en détail sur cette première péripétie qu’il faudra gommer au plus vite contre une équipe de Fréjus qui, gonflé à bloc pour un large succès 56 à 109 au SMUC, va se présente à Brancolar samedi soir avec la ferme intention de confirmer.


« C’était le match piège par excellence ! Malheureusement nous sommes tombés dedans. Tout ce qu’on pouvait craindre est arrivé. Un échauffement raccourci, un arbitrage compliqué, une grosse intensité en défense de notre adversaire tout le match, à la limite de la faute. Nous étions partis à neuf. Dès le premier quart temps, un de mes joueurs se fait expulser, logiquement ! Un autre se blesse : entorse. Deux titulaires out. On termine les trois quarts du match à sept. Malgré tout le score est serré, on s’accroche. On aurait pu le gagner, ça se joue à une possession. Ils ont réussi des gros shoots, nous aussi, mais nous n’avons pas réussi à faire la différence en fin de match. »


« Ça reste un premier match de la saison. On ne doit pas tirer de conclusion même si les blessures s’accumulent et que pour samedi, contre Fréjus, ça s’annonce compliqué. On va malgré tout pouvoir travailler et se baser sur ce type de rencontre car des matchs difficiles comme celui-là on va en avoir plein d’autres tout aussi piégeux. C’est notre warning shot. A nous de ne plus nous faire piéger de la sorte. Fréjus approche et ils ont réussi une très grosse perf’ lors de leur premier match. C’est solide. »


« Nous, on bosse ! Ce qui nous intéresse c’est notre collectif. Il faut être prêt pour la fin d’année et les matchs couperets. C’est surtout défensivement que nous avons une progression à réaliser. On doit redoubler d’intensité. Pourtant, contre Avignon (Équipe de Nationale 2, défaite en coupe PACA ; ndlr)  nous avons mis les ingrédients et je pensais que contre Cabriès, nous aurions pu le reproduire mais tout ne s’est pas passé comme prévu. J’attends une réaction des joueurs. Nous devons davantage répondre au défi physique. »



Voir plus d'articles de la même catégorie