Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pourquoi Cannes n’y arrive pas en N2F ?

Ecrit par Martial Hespel

En très grosse difficulté en Nationale 2, la réserve de Cannes-Mandelieu part de loin, de très loin et va devoir vite se reprendre pour ne pas voir un gouffre se creuser avec le premier non-relégable.

Après quatre journées, la réserve de Cannes-Mandelieu est lanterne rouge de Nationale 2. Le début de saison est très difficile pour l’entraîneur Clément Périni qui, entre les blessures et la réorganisation totale du secteur senior, avec la relégation de la D2F en Nationale 1, peine à trouver son rythme de croisière. Autre point noir pour la Nationale 2, le club n’a pu engager cette saison d’équipe n°3, en Pré-Nationale, faute d’un nombre suffisant de joueuses, une équipe qui elle-même aurait pu servir de réserve à la Nationale 2.


« Le début de saison est difficile mais je félicite les joueuses qui malgré des effectifs réduits ne lâchent pas et se donnent à 100%. Puisque nous sommes une réserve jouant au niveau National, je suis limité à quatre joueuses de plus de 22 ans. Là, il me tarde que toutes les joueuses soient disponibles, de manière avoir une équipe un peu plus fournie et pouvoir jouer plus sereinement. Les équipes entre la Nationale 1 et la Nationale 2 sont faites à l’issue de l’entraînement du vendredi, en concertation avec le staff de la Nationale 1 de manière à trouver un équilibre entre les deux groupes, même si cela est très compliqué en ce début de saison. » 


L’objectif est avant tout de gagner un match le plus tôt possible, de récupérer toutes les joueuses et de stabiliser le collectif. De sortir de cette spirale de défaites. Malgré cela, le contenu proposé en match est positif dans le sens où à Ajaccio nous n’avons que deux buts de retard à la 17e (Score final 40-22 pour les Corses ; ndlr) et Aix sept buts à la mi-temps (Score final 16-37 ; ndlr) avec une gardienne reconvertie en joueuse de champ. Les scores sont larges par manque de rotations et les filles explosent physiquement. »


Point négatif pour Cannes dans sa course au maintien, la perte du point de la défaite contre Avignon pour la simple et bonne raison que le match a été arrêté à la mi-temps. Un score de 7-19 à la pause et une équipe cannoise sans rotation, une gardienne et six joueuses, les blessures en cours de match ont obligé l’arbitre à ne pas reprendre après la pause. Cannes, après quatre journées, ne possède donc que trois points au compteur, là où Montpellier et Cagnes-sur-Mer, ayant également tout perdu, en compte quatre. 


Une unité de différence qui pourrait peser lourd en fin de saison alors pour commencer à le combler, le déplacement à Lattes, dimanche, est déjà très important. Huitièmes, les Héraultaises sont toujours à la recherche d’un résultat positif à domicile. Pour Cannes, Clément Périni va commencer à voir son groupe se remplumer doucement. Ce sera sans doute encore plus le cas le 22 octobre prochain à domicile pour un réel tournant dans la course au maintien, déjà, à domicile contre Montpellier.



Voir plus d'articles de la même catégorie