Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Pas de temps-mort pour le SLB

Ecrit par Martial Hespel

Après sa très belle saison passée en Nationale 3, le SLB devra confirmer au milieu d'une lourde opposition, dès le début de saison.

Dans dix jours à peine, le championnat Nationale 3 reprendra ses droits ! Une saison, bien particulière. « C’est une première à ce niveau. » Et Philippe Agostini, sait de quoi il s’agit. Adieu au championnat à douze équipes, place à quatorze. Soit quatre journées supplémentaires et donc une saison qui s’étalera jusqu’au 13 mai là où, à l’accoutumé, le premier week-end d’avril faisait office de feu d’artifice final. « Un mois de compétition supplémentaire, c’est long. Très long pour des équipes amateurs, comme la mienne, où les garçons bossent toute la journée », narre l’entraîneur de Saint-Laurent du Var. 


« Cela impose évidemment une réflexion sur l’aménagement de la saison, il y aura forcément des moments creux différents de d’habitude, il faudra mieux avoir un roster assez long pour pallier aux blessures ou aux passages à vide de certains. Je vais me pencher attentivement sur ces aménagements avec mon assistant et avec mes deux capitaines. »

Sur le papier, le niveau de championnat s’annonce plus élevé qu’il y a un an à la même époque. Seulement deux promus de Pré-Nationale sur quatorze. Au moins cinq équipes ont affiché de sérieuses ambitions à l’image du relégué de Nationale 2, le Cannet-Rocheville, qui a construit un groupe pour (re)monter et rien d’autre. Sans oublier Chambéry, Grenoble ou encore Monaco. Menton ne sera pas en reste. Les équipes de l’est du département ont affiché de beaux ajustements durant l’équipe. 


« Derrière, il faudra se faire sa place, ne pas fauter sur les matchs à ne pas perdre, tenter quelques coups à domicile, surprendre, innover et surtout ne pas subir la saison et rester maître de son avenir ! Installer durablement le SLB en Nationale 3, malgré la refonte, qui va nécessairement élever les niveaux, tel est mon objectif ! On affinera le projet petit à petit quand nous maîtriserons un peu mieux notre effectif, renouvelé encore une fois à plus de 50%. » La belle surprise de la saison dernière aura, d’entrée, un lourd calendrier à assumer avec la réception de Grenoble et un déplacement à Chambéry.



Voir plus d'articles de la même catégorie