Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

L’Étoile Saint-Barthélémy brille avec prudence

Ecrit par Martial Hespel

Beau vainqueur de son premier tour de la coupe PACA, Saint-Barthélémy avance de séance en séance, dans un flou qu'essaye de combattre l'entraîneur Cyril Lecocq.

La période actuelle nous révèle de grands paradoxes. Entraîneur de l’équipe de niveau Départemental de l’Étoile Saint-Barthélemy de Nice, Cyril Lecocq pourrait avoir de réelles certitudes. Mais il n’en est rien. Pourtant, samedi, son équipe, dans la salle de Grans dans les Bouches-du-Rhône, équipe évoluant en niveau du dessus, la Régionale 3, a passé le premier tour de la coupe PACA. Un score de 60 à 62 alors que les Niçois, de par leur division, étaient partis avec sept longueurs d’avance. 


Après une bonne entame de match, Nice va basculer à la pause avec deux longueurs de retard. Une grosse entame de troisième quart temps va permettre de mener d’une dizaine de points avant de perdre sur blessure l’un des meneurs ; radius touché. Une grosse bagarre va se mettre en place. Les locaux vont revenir avant qu’un mano à mano ne s’installe dans les dernières minutes pour finalement basculer côté niçois. Une belle surprise. « Même si l’équipe a légitimement été un peu déstabilisée par la sévère blessure, nous sommes contents d’avoir gagné. Je pense perdre mon joueur pour un bon mois minimum. Nous sommes partis pour ce match à neuf. Une belle ambiance. Je félicite les garçons pour leur investissement et leur prestation », a confié l’entraîneur Cyril Lecocq à www.magsport06.fr.


Pourtant, celui qui a roulé sa bosse sur de nombreux bancs maralpins, n’est pas mesure de s’appuyer sur cette prestation pour l’avenir. « Comme on dit dans le milieu. J’ai bricolé. Sur les neuf, je n’avais que quatre éléments qui normalement doivent faire partie de mon groupe pour le championnat. Ensuite, j’ai pris des garçons de la réserve, ceux qui étaient dispo : entre la licence validée ou non, le pass sanitaire valable ou non et les vacances. Là je rentre de ce déplacement avec un blessé pour plusieurs semaines. On rejoue certes le deuxième tour dès le week-end prochain, mais je ne sais pas encore qui sera disponible ou non. » Car tout le monde n’est pas encore là. Trois à quatre éléments doivent encore arriver dans un groupe en totale reconstruction. « Du groupe qui aurait dû disputer la saison 2020-2021 qui n’a jamais existé, cinq des meilleurs joueurs ne sont plus là. »


Donc, oui, l’entraîneur va pouvoir compter sur un nouveau match, mais ce dernier sera-t-il réellement important pour la suite ? Rien n’est moins sûr. « Nous n’avons toujours pas la date du début de notre championnat. C’est très difficile de se projeter. Malgré tout, ces matchs de coupe nous permettent d’être impliqué avec les moyens du bord. On a commencé la préparation depuis le 9 août pour retrouver le goût de jouer. A partir de maintenant, on va vraiment commencer à travailler le projet de jeu mais pour évoquer le moindre objectif, il faudra attendre encore au moins quinze jours. » 


Une espérance pour le tirage du prochain tour à venir de la coupe PACA ? Aucune, si ce n’est de jouer à domicile. Même s’il reste dans l’expectative concernant l’avenir, l’entraîneur sait que ces matchs ne sont pas inutiles et qu’ils permettent malgré tout de conserver un fil rouge et, pour plusieurs joueurs, de remettre un pied plus tôt que d’autres dans le rythme d’une saison normale. 



Voir plus d'articles de la même catégorie