Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Leader, Monaco veut la Nationale 2

Ecrit par Martial Hespel

Leader invaincue en Nationale 3, l'AS Monaco fonce vers un objectif qui tient depuis trois ans : retrouver la Nationale 2. Christelle Jouandon fait le point.

Enfin elle peut s’éclater dans son projet ! Pour Christelle Jouandon, il s’agit de sa troisième saison à la tête de la Nationale 3 Féminine de l’AS Monaco. Mais le Covid a contraint la première année à arrêter le championnat et à ne jamais réellement débuter la deuxième saison. La version 2021-2022 est la bonne ! 

Leader, intouchable, de son championnat, avec douze victoires en autant de rencontres disputées, les Monégasques fonce vers un retour en Nationale 2. Une seule défaite sur le terrain, lors de la deuxième journée. Mais la chance du champion… Défait après prolongations contre La Tronche / Meylan, les Monégasques ont récupéré les deux points de la victoire puisque leur adversaire a fait l’erreur d’aligner quatre mutées. La dernière opposition, le retour contre ce même adversaire, fût encore bien difficile à décrocher. Mais cette fois, Monaco a obtenu la victoire sur le terrain. Rien ne fût simple. L’ASM va souffrir et être un temps mené de 16 points, pour finalement s’imposer de 11 unités : 90-79. Un différentiel de 27 points grâce à une grosse débauche d’énergie.

Un pas capital dans la course à la montée en Nationale 2 puisqu’il ne fût pas facile à préparer. Si les Iséroises ont pu monter en pression grâce à un splendide succès 103-44 contre Roquebrune Cap-Martin le 9 janvier, Monaco a vu son match contre Bron être reporté au 20 février. « On avance ! L’ambition, depuis que j’ai repris cette équipe, a toujours été de monter. Malheureusement le Covid nous a coupé l’herbe sous le pied. Cette saison encore l’ambition est la même. Il y a certainement plus de concurrents directs cette année et ce ne sera pas une mince affaire d’y arriver temps que mathématiquement ce n’est pas acquis. Mais nous avons toutes nos chances, nous avons pas mal d’atouts à faire valoir grâce à un effectif complet, doublé à chaque poste », confie Christelle Jouandon à www.magsport06.fr.

Il a fallu malgré tout se réinventer. Léa Guillot a arrêté sa carrière. Léa Blatire et Cynthia Razafindramiary ne font pas partie du combat depuis le début de saison, dans l’attente d’un heureux événement. La première citée sera de retour à l’entraînement d’ici quelques jours et sa coach comme sur elle en match en mars. La seconde ne reprendra que la saison prochaine. Un effectif de dix éléments, onze avec le retour de Blatire. Pour compenser, Marine Peglion, qu’on ne présente plus, a fait son retour après une maternité. L’arrière a été rejointe par deux jeunes meneuses de jeu qui jouaient en Nationale 2 : Maeva Saint-Étienne et Léa Richard. Troisième mutée, qui a connu également des niveaux supérieurs, la polyvalente Lala Wane, Poste 3 et 4. Le reste de l’effectif, notre sous la raquette et les ailières n’ont pas bougé. Maéva Bianchi chapote tout ce beau monde, alliant de la jeunesse et l’expérience : un mélange au goût de la technicienne.

La suite ? Dès dimanche, à domicile contre Carqueiranne. Les Varoises réalise une belle saison, avec seulement quatre défaite au compteur, dont trois face au podium lors de la phase aller. « Ce sera encore un match des plus importants pour notre objectif, bien que la saison soit encore longue. On travaille dur physiquement et sur notre agressivité défensive. On progresse chaque semaine, nos débuts n’ayant pas été remarquables. Mais on ne construit pas une équipe en quelques semaines, alors on bosse bien et on espère que le travail paiera. »



Voir plus d'articles de la même catégorie