Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« La N2F ? Une bataille permanente »

Ecrit par Martial Hespel

De retour en Nationale 2, les filles de l'AS Monaco vont devoir se réinventer. Plusieurs départs dont des cadres doivent être remplacées. Christelle Jouandon, qui connaît par coeur ce niveau, a du travail durant l'été.

Christelle, l’AS Monaco Basket va retrouver la saison prochaine la Nationale 2, chacun imagine ton bonheur…

Je suis satisfaite du parcours réalisé par les filles : seulement deux défaites en championnat. L’objectif est atteint et il était attendu depuis trois ans. Le Covid avait engendré pas mal de frustration mais aujourd’hui c’est fait. Nous avons connu notre lot de difficultés et l’équipe est montée en régime au fil de la saison. Nous avons réussi à nous construire une identité et une dynamique qu’il n’y avait pas sur les premiers matchs. C’était essentiel afin d’atteindre l’objectif. Toutes les filles étaient très motivées pour y arriver et la mission est accomplie. Félicitations à toutes, elles ont tenu bon le cap. Chacun au club est heureux de retrouver la Nationale 2.


Quel est l’état d’esprit aujourd’hui ? 

On digère la déception de la non-qualification pour les finales à Paris. Nous pouvions le faire, cela aurait été une belle aventure pour finir une belle histoire d’autant que pas mal de joueuses arrêtent ou partent sous d’autres horizons. Notre capitaine Maeva Blanchi, qui est au club depuis des années, doit arrêter pour des raisons professionnelles. Andréa Vincze devrait arrêter également pour des raisons personnelles. Alphonsine Lukisu-Kadiese partira sous d’autres cieux et Maeva Saint-Etienne devrait également partir pour raisons professionnelles.


Monter à Paris aurait été une apothéose…

La place y était, nous avions l’équipe pour se qualifier, mais avec un pourcentage aux tirs de moins de 30% sur le premier match face à une très belle équipe de Mondeville et de 20% sur le match de rattrapage, il était difficile de ne pas passer à la trappe. C’est vraiment dommage. Quinze jours plus tôt, la blessure au genou – rupture des ligaments croisés – de notre meneuse Maeva Saint-Étienne sur le match retour des quarts de finale à Saint-Chamond a été un vrai crève-cœur. Elle a fait une très belle saison. Il a fallu faire sans elle, les filles ont fait le boulot du mieux qu’elles pouvaient pour compenser son absence, mais nous avions une carte en moins dans notre jeu. Mais comme je l’ai dit aux filles, elles peuvent être fières de leur saison et l’aventure aura été belle quand même.


La suite ?

Nous aurons de belles ambitions pour la saison prochaine, il va falloir pallier les départs et se renforcer par la même occasion. Ce n’est pas évident mais le recrutement ira en ce sens. Notre Poule aura un niveau très élevé. Il y aura deux équipes qui ont loupé la montée d’un cheveu en Nationale 1 : Annemasse et Cournon. Mais aussi Caluire-et-Cuire qui descend justement de troisième division, sans compter sur les formations déjà très compétitives et ambitieuses de cette Poule A. Cela va être une bataille permanente et cela promet un beau championnat.



Voir plus d'articles de la même catégorie