Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Il est important de ne pas nous relâcher »

Ecrit par Martial Hespel

Reléguée cet été en N1F après une saison catastrophique, l'AS Cannes-Mandelieu a déjà relevé la tête même si rien n'est définitif : trois victoires consécutives en quatre journées. Joueuse historique du club, Enola Villard fait le point avant de se déplacer samedi chez le leader invaincu.

Enola, Cannes-Mandelieu vient de s’imposer 27 à 23 à domicile contre Annecy après avoir mené de neuf buts. Une grande satisfaction ?


Ce match est à la fois une réussite et une alerte. L’équipe adverse était, je pense, revancharde, après une défaite difficile contre Pays d’Aix, ce qui a participé à un début de match accroché. Nous avons vu ensuite que les relations de jeu qui se créent, notamment en défense, sont de plus en plus efficaces. Le début de deuxième mi-temps a été marqué par une intensification en défense qui, complétée par les arrêts de notre gardienne, a réellement mis l’équipe adverse en difficulté. Dans un match, bien défendre permet de prendre un avantage non seulement physique mais aussi psychologique. 


L’alerte ?


Nous avons connu un relâchement en deuxième partie de seconde mi-temps. Nous sommes retombées dans certains travers de début de saison sur lesquels nous travaillons quotidiennement à l’entraînement, en précipitant le jeu par exemple et en mettant moins de mouvement. Ceci associé à un regain d’énergie de nos adversaires qui ont repris confiance et ont eu des occasions de jeu rapide ne nous a pas permis de conserver l’écart au score que nous avions réussi à creuser. Il faut que nous soyons vigilantes à ces moments de creux, que nous avons connus également à Nice et qui pourraient par la suite nous coûter cher. La victoire est tout de même là et le groupe prend confiance, ce qui est positif pour nous !


Trois victoires consécutives, cela est presque inespéré, le groupe n’est pas encore en place, le tableau de marche est en avance ?


Le début de saison est un peu particulier, avec effectivement un groupe qui n’est pas encore au complet et qui l’était encore moins sur les premières rencontres. Ça fait partie des variables qui ont rendu notamment la rencontre à Saint-Etienne plus difficile. Il faut voir aussi que l’équipe a beaucoup changé par rapport à l’année passée. Il reste un noyau solide, de filles motivées avec un état d’esprit combatif et qui ont à cœur de le montrer. Il faut donc reconstruire à la fois un projet de jeu et une cohésion. C’est ce qui se met en place progressivement, chacune prend ses repères et c’est ce qui nous permet d’être plus efficaces de match en match. 


Sur un plan humain, comment se passe le quotidien après une saison dernière jugée catastrophique selon l’entraîneur actuel ?


Le groupe vit plutôt bien, nous prenons du plaisir à jouer et à essayer de progresser ensemble. Il nous reste beaucoup de travail, le calendrier a été en notre faveur pour cette mise en route car nous n’avons pas rencontré dès le départ les équipes qui peuvent être considérées comme les plus performantes de la Poule. Ce qui est vraiment agréable et porteur c’est de retrouver un lien avec le public, ainsi que les partenaires du club, avec des tribunes qui se remplissent à nouveau et des spectateurs qui semblent prendre plaisir à venir nous voir jouer ! C’est un élément important pour l’état d’esprit qui nous donne encore plus envie de nous battre sur le terrain. 


A l’occasion de votre cinquième match, vous vous déplacez à La Motte Servolex, qui a tout gagné depuis le début de saison, un test ? Un match sans pression ?


Les matches à venir, celui contre La Motte-Servolex en premier lieu, vont être un bon test pour voir si nous sommes capables d’élever encore notre niveau de jeu. Ce sera probablement une rencontre difficile, contre une équipe solide et qui plus est à l’extérieur. L’objectif est de continuer à stabiliser l’équipe et le projet de jeu, tout en proposant le meilleur handball possible, en vue des rencontres qui arriveront après la trêve. Tous les points sont bons à prendre et aucun match ne doit être joué à la légère, que ce soit contre une équipe du haut ou du bas de tableau. 


Quatrième du championnat, avec un match en moins que toutes les autres équipes de la première partie de tableau, Cannes-Mandelieu ne regarde que le maintien ?


Remonter en deuxième division n’est pas une priorité actuellement, mais se mettre dans une position confortable pour le maintien afin de ne pas vivre une nouvelle fois une saison très compliquée sera primordial. Si les trois victoires que nous venons de vivre sont encourageantes, nous sommes conscientes qu’il est important de ne pas nous relâcher et de redoubler d’efforts et de travail pour rester dans cette lignée.



Voir plus d'articles de la même catégorie