Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Carros, reléguée, doit rebondir en PNF

Ecrit par Martial Hespel

Reléguée en Pré-Nationale, l'équipe senior féminine de Carros, veut vite rebondir et oublier une saison où rien ne s'est déroulé comme prévu. Les jeunes poussent à l'optimisme.

C’est l’une des déceptions de la saison 2021-2022. Carros jouera la saison prochaine en PNF. Pourtant, il y a un an tout juste, lors de sa préparation à base de matchs amicaux, le groupe de Kévin Derombise avait montré de très corrects dispositions à s’implanter durablement en Nationale 3, pour un club qui, avec ses seniors filles, était encore en Départementale il y a quatre ans. 


La faute à une cascade de soucis qui se sont imbriqués. Au-delà des grossesses, qui font partie de la vie normale d’un groupe sportif féminin, les blessures et une certaine défection de joueuses qui ont quitté le navire en cours de saison. « En début de saison j’avais prévenu qu’il fallait s’impliquer sur deux entraînements par semaine pour pouvoir travailler correctement. Au final, entre les raisons pros, les raisons familiales et un manque de motivation, on s’est beaucoup trop souvent retrouvé à sept ou huit la semaine. Le coup de grâce a été porté par le forfait général des Collines qui a fait perdre et c’est le cas aussi pour nos adversaires, les points des victoires et puis nous avons perdu LE match à ne pas perdre contre Vallauris », regrette Kévin Derombise pour www.magsport06.fr.


Pour un point, Carros a donc basculé en Poule Basse et l’entraîneur a vu à nouveau les planètes ne pas s’aligner en vue de se maintenir. « J’ai fait part à la Ligue de mon incompréhension vis à vis de la formule. On s’est retrouvé à jouer un match sec à Gap. Et tout le monde le sait, recevoir ou aller à Gap, surtout sur un match sec, ça n’a rien à voir. Et en plus de cela, même si c’est le jeu et que je ne peux pas m’en plaindre, on joue contre le BTP qui avait envoyé sa Nationale 2 pour se maintenir. De A à Z cette saison, rien ne s’est goupillé correctement et c’est une grosse déception. »


Si l’entraîneur sera toujours du projet la saison prochaine, il va faire évoluer les lignes. A commencer par son groupe qui va être fortement renouvelé. « J’ai bien entendu fait part de ma volonté de garder des filles, mais aussi de me séparer d’autres éléments, vis à vis de leur investissement mais aussi pour le bien-être de la cohésion d’équipe. Vu que nous étions peu la semaine à l’entraînement, certaines joueuses présentes ne donnaient pas tout car, persuadées de jouer une heure le samedi, elles n’étaient pas investies. C’était un cercle vicieux. »


Mais le jeune entraîneur veut garder la tête haute et voit plus loin. « Il ne faut pas oublier à quel point nous sommes partis de loin avec les filles à Carros. Il n’y a pas que les seniors dans la vie, les jeunes ont vraiment grandi. L’année prochaine nous allons avoir des équipes jeunes en Ligue ! C’est presque le plus important. Mais nous devons attendre encore deux ou trois ans avant de les voir arriver en seniors. En attendant, nous devons encore construire un groupe avec nos armes, sans argent, pour monter un effectif compétitif et surtout qui s’entend sur et en dehors du terrain. Le groupe doit vivre ensemble et partager plus qu’un simple ballon. » 

S’il est encore trop tôt pour affiner un objectif précis, Derombise sait qu’à terme, pour la compétitivité du club avec ses féminines et notamment pour conserver ses meilleures éléments chez les jeunes, retrouver le niveau Nationale 3 reste fondamental.



Voir plus d'articles de la même catégorie