Par Sudeast Info
Basket : Vence ne se cache pas
C'est un Jean-Luc Cerutti très ambitieux qui s'avance. Un objectif principal : monter en Pré-Nationale. Mais pas que, le coach voit plus loin...
Basket : Dirion et Mougins, objectif R2
Michael Dirion n'aura finalement passé qu'une saison à Mouans-Sartoux. Déjà de retour à Mougins il n'a qu'un objectif en tête : remonter aussi vite que possible en Régionale 2.
Basket : 14 équipes en Nationale 3
Le championnat N3M passe de 12 à 14 pour la saison à venir. Un mois de plus de compétition avec son lot de surprises et de retournements de situations ?
Volley : Desmedt remplace Rey
Jonathey Rey (à gauche), ici aux côtés de l'un de ses piliers, Jérémy Magar, ne sera plus l'entraîneur de la PNM de Mandelieu. Michel Desmedt lui succède.
Volley : Cannes connait son calendrier
La Nationale 3 de l'AS Cannes sait qu'elle ne chômera pas cette saison. Les deux premières journées résument à elles-seules les joutes à venir.
Basket : Engouement au Hangar 21
Les play-offs de la deuxième Summer League du Hangar 21 touchent à leurs fins : le 28 juillet. Un succès à nouveau pour ce lieu déjà incontournable.
Basket : Boscher retrouve le banc en N3M
Après un an de transition, Johann Boscher est de retour sur le banc de la Nationale 3 Masculine de l'AS Monaco Basket et ce n'est pas pour de la figuration.
Volley : Mandelieu vs Antibes en ouverture
La composition de la Poule N3M est connue ainsi que son calendrier avec un premier derby maralpin pour lancer d'entrée les hostilités.
Basket : Le CCAB a rendez-vous
Nous connaissaons la date de la reprise pour la N3M du CCAB. Un programme digne formation professionnelle qui n'a qu'un unique objectif : remonter en Nationale 2.
Basket : Chaix fait le choix de s’arrêter
Jérémy Chaix a indiqué à notre média qu'il ne sera plus à la rentrée l'entraîneur de la Pré-Nationale Féminine du VBC.

Carros, reléguée, doit rebondir en PNF

Ecrit par Martial Hespel

Reléguée en Pré-Nationale, l'équipe senior féminine de Carros, veut vite rebondir et oublier une saison où rien ne s'est déroulé comme prévu. Les jeunes poussent à l'optimisme.

C’est l’une des déceptions de la saison 2021-2022. Carros jouera la saison prochaine en PNF. Pourtant, il y a un an tout juste, lors de sa préparation à base de matchs amicaux, le groupe de Kévin Derombise avait montré de très corrects dispositions à s’implanter durablement en Nationale 3, pour un club qui, avec ses seniors filles, était encore en Départementale il y a quatre ans. 


La faute à une cascade de soucis qui se sont imbriqués. Au-delà des grossesses, qui font partie de la vie normale d’un groupe sportif féminin, les blessures et une certaine défection de joueuses qui ont quitté le navire en cours de saison. « En début de saison j’avais prévenu qu’il fallait s’impliquer sur deux entraînements par semaine pour pouvoir travailler correctement. Au final, entre les raisons pros, les raisons familiales et un manque de motivation, on s’est beaucoup trop souvent retrouvé à sept ou huit la semaine. Le coup de grâce a été porté par le forfait général des Collines qui a fait perdre et c’est le cas aussi pour nos adversaires, les points des victoires et puis nous avons perdu LE match à ne pas perdre contre Vallauris », regrette Kévin Derombise pour www.magsport06.fr.


Pour un point, Carros a donc basculé en Poule Basse et l’entraîneur a vu à nouveau les planètes ne pas s’aligner en vue de se maintenir. « J’ai fait part à la Ligue de mon incompréhension vis à vis de la formule. On s’est retrouvé à jouer un match sec à Gap. Et tout le monde le sait, recevoir ou aller à Gap, surtout sur un match sec, ça n’a rien à voir. Et en plus de cela, même si c’est le jeu et que je ne peux pas m’en plaindre, on joue contre le BTP qui avait envoyé sa Nationale 2 pour se maintenir. De A à Z cette saison, rien ne s’est goupillé correctement et c’est une grosse déception. »


Si l’entraîneur sera toujours du projet la saison prochaine, il va faire évoluer les lignes. A commencer par son groupe qui va être fortement renouvelé. « J’ai bien entendu fait part de ma volonté de garder des filles, mais aussi de me séparer d’autres éléments, vis à vis de leur investissement mais aussi pour le bien-être de la cohésion d’équipe. Vu que nous étions peu la semaine à l’entraînement, certaines joueuses présentes ne donnaient pas tout car, persuadées de jouer une heure le samedi, elles n’étaient pas investies. C’était un cercle vicieux. »


Mais le jeune entraîneur veut garder la tête haute et voit plus loin. « Il ne faut pas oublier à quel point nous sommes partis de loin avec les filles à Carros. Il n’y a pas que les seniors dans la vie, les jeunes ont vraiment grandi. L’année prochaine nous allons avoir des équipes jeunes en Ligue ! C’est presque le plus important. Mais nous devons attendre encore deux ou trois ans avant de les voir arriver en seniors. En attendant, nous devons encore construire un groupe avec nos armes, sans argent, pour monter un effectif compétitif et surtout qui s’entend sur et en dehors du terrain. Le groupe doit vivre ensemble et partager plus qu’un simple ballon. » 

S’il est encore trop tôt pour affiner un objectif précis, Derombise sait qu’à terme, pour la compétitivité du club avec ses féminines et notamment pour conserver ses meilleures éléments chez les jeunes, retrouver le niveau Nationale 3 reste fondamental.



Voir plus d'articles de la même catégorie