Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes et Denat dans les clous en N1M

Ecrit par Martial Hespel

Vainqueur avec autorité de Nîmes ce week-end, Antibes est dans les temps pour se maintenir en Nationale 1. Julien Denat y croit, tout en martelant que rien n'est gagné, la saison dernière en exemple.

Rappelons le car tout part de là, on l’évacue et on passe à autre chose. Antibes doit sa place en Nationale 1 cette saison à la relégation administrative du Cavigal Nice passant de la Pro D2 à la Nationale 2. Le club de la Présidente Françoise Petrov est aujourd’hui l’équipe masculine fanion du département maralpin après également la descente sportive de Villeneuve-Loubet en Nationale 2.

« On y pense pas tous les jours, mais on sait pourquoi on est encore là. On travaille depuis août pour ne pas reproduire les mêmes erreurs que la saison passée où on pensait mi-décembre avoir fait un gros pas vers le maintien avant une seconde partie de saison catastrophique qui fait que [sportivement] nous sommes descendus », rappelle Julien Denat, pour www.magsport06.fr, cadre historique du club antibois, encore auteur de huit buts samedi soir pour la victoire à Saint-Claude 36 à 32 contre Nîmes.

Après sept journées, Antibes est huitième, bien calé dans le ventre mou avec un bilan de trois victoires pour quatre défaites. « Même s’il faut rester prudent, on peut se dire que le début de saison est positif. Il aurait pu être encore mieux avec un ou deux points de plus. » Notons que deux défaites l’ont été sur le même score, 33 à 32, à Chambéry et à Draguignan. « C’est notamment à Chambéry qu’on a le plus de regrets car on est devant en toute fin de rencontre pour finalement perdre. Mais nous sommes dans les clous pour se maintenir car pour le moment on ne perd pas à domicile, c’est le plus important. » 

La saison est longue, très longue. Le championnat est passé de 12 à 14 équipes : 26 journées à disputer. « Cette victoire contre Nîmes était très importante car en plus c’est un match complet en défense et en attaque. Nous sommes très contents. Nous devons continuer ainsi. Le club a travaillé dur durant l’été pour nous permettre de continuer en troisième division. Le groupe a été renforcé sur plusieurs postes et pour ceux qui étaient déjà là l’année dernière, nous avons une saison complète de Nationale 1 dans les jambes sur laquelle on s’appuie pour faire mieux que l’année dernière où, je le redis, en décembre, on pensait être très bien parti pour se maintenir : ça nous a servi de leçon. »

Antibes, sur le terrain, avait terminé premier relégable. « Donc même si actuellement ça se passe plutôt bien, nous ferons un vrai bilan en mars. » Julien Denat, qui dispute ici sa septième saison chez les seniors à Saint-Claude, sans compter ses années jeunes dans ce même club, rappelle que c’est une saison charnière vis à vis de l’avenir que veut donner la FFHB à la division. « Il y a quatre descentes. C’est énorme, il faut terminer dixième. C’est un vrai challenge à relever. De plus, il n’y a plus de petite équipe ! Le Covid et ses incertitudes c’est derrière nous et tout le monde sera difficile à battre, tout le monde s’est stabilisé pour être compétitif en Nationale 1. Voilà pourquoi nous devons prendre des points le plus vite possible. »

Un nouveau match très important attend les joueurs de Zeljko Anic avec samedi un déplacement à Ajaccio. Le huitième chez le dixième, deux équipes qui comptent le même nombre de points, seulement séparées par la différence de buts. Autant dire que celui qui s’imposera, si vainqueur il y a, fera une très belle opération. L’occasion aussi pour Antibes de se donner un joker d’avance avec un premier succès à l’extérieur ?



Voir plus d'articles de la même catégorie