Un Reynouveau en réserve à Mandelieu

Volley
Infos pratiques : 
  • 23/07/2020

Il y a quelques jours, c'est Julien Durand, nouvel entraîneur de la réserve de Mougins, qui nous présentait son projet avec la Pré-Nationale. A la vue de la composition de ce groupe à retrouver en cliquant sur le lien suivant, la concurence sera rude.

A la passe sur le terrain, aux consignes sur le banc. Jonathan Rey sera entraîneur / joueur de la Pré-Nationale de Mandelieu et présente un tout nouveau groupe très ambitieux.

Jonathan Rey offre un nouveau virage à sa carrière. Il stoppe, au minimum pour une saison, son rôle de joueur en Nationale 3 avec Mandelieu pour se consacrer à la réserve, en Pré-Nationale : joueur et entraîneur. « Je vais exclusivement me consacrer à cette aventure », narre t-il à www.magsport06.fr. Son nouveau groupe, il le chamboule. 

Sept joueurs ne seront plus de la partie dont deux figures emblématiques. Sébastien Planton, libero, pour un choix familiale et professionnel. Mais aussi Baptiste Munoz, joueur complet, qui va devenir professeur de sport sur la Capitale. « Je ne leur souhaite que du bonheur et de la réussite pour la suite. » Pour contrebalancer ces différents plans de carrière, il faut du monde, beaucoup de monde. En commençant par un grand retour, celui du Julien Di Mauro, choisit par Rey en raison de sa technique à faire envier plus d'une équipe de Nationale et une vitesse de bras plus qu'intéressante. Polyvalent, c'est un homme de collectif qui sera important pour l'état d'esprit.

Retour également de Sergui Zaragoza, que Rey a connu il y a quelques années en Régionale. « C'est un central qui apprend très vite et qui physiquement apporte beaucoup. » Et puis, Guillaume Reynier. Avec qui Jonathan Rey a commencé la pratique du volley-ball à Mouans-Sartoux. « Un garçon qui se donne à 100% sur chaque ballon que ce soit à l'entraînement ou en match : un vrai conquérant. »

Et voici le gros coup. En provenance de Cagnes-sur-Mer, deux figures – et le mot est faible – de la Nationale 3 arrivent ! Jérémy Magar et Mathieu Rabbia. « On a joué ensemble à Grasse. Un souvenir extraordinaire. Jérémy c'est un leader, un conseillé par son expérience d'entraîneur et un mec qui sait tout faire sur le terrain. Avec son grain de folie et sa rage, il va beaucoup apporter au groupe. Mathieu, c'est le joueur qui apporte la bonne humeur et l'ambiance. De plus, c'est un central très physique qui possède une belle expérience. On a besoin de mecs comme lui pour stabiliser le jeu et savoir être patient dans les moments difficiles. »

Le poste de passeur sera composé de Rey lui même et d'Eric Delaporte, là aussi un de ses anciens équipiers. « Je l'intègre car on est complémentaire, tout ce qu'il fallait pour mener à bien des entraînements propres et efficaces. » Enfin, Ounei Ignace qui lui aussi, après un break à se consacrer au beach, est de retour avec sa hauteur et sa détermination de porter l'équipe vers le haut. « Un renfort de taille. C'est un gars qui par le passé a eu beaucoup de blessures mais qui joue toujours à 100% avec une grosse détente. Polyvalent, je sais qu'il est déjà en préparation physique. »

Jonathan Rey s'attend à un championnat difficile avec de nombreuses réserves, comme Antibes, Mougins et Monaco, qui se sont renforcées de façon sérieuse. « Il va falloir bien se préparer, intégrer rapidement les nouveaux dans l'effectif et envoyer du bois sur le terrain dès le mois d'octobre. Une chose est sûr, tout le groupe marche déjà dans le sens avec de belles ambitions. »  Neuf formations composeront un championnat dense où, pour croire au titre – ou pour ne pas se faire peur concernant le maintien – les jokers seront finalement peu nombreux.

Gardons le contact