« Transformer les erreurs en apprentissage »

Hand
Infos pratiques : 
  • 21/05/2020

Avec le départ de Rémy Frixa pour le banc de la N2M du BTP Nice, c'est une page qui se tourne pour le VSJBHB. Mais l'arrivée de Karim Labidi, jeune entraîneur qui connaît très bien cette division, devrait permettre au groupe de poursuivre sa progression.

Président du VSJBHB, qui s'est maintenu en PNM pour sa première année à ce niveau, Werner Dauger évoque l'actualité de son équipe fanion qui change d'entraîneur cet été.

Werner, deux tiers de saison et une année difficile pour le promu avec cinq victoires pour neuf défaites. Comment l'expliquer ?

Le début d'année a été difficile pour deux raisons. En premier lieu, un nombre de blessures bien trop important au sein du groupe et puis nous étions promus et nous avons ressenti un manque d'expérience global du groupe par rapport à la Pré-Nationale. C'est un niveau, si on compare à l'Excellence Régionale, qui requière une rigueur bien plus importante des joueurs tant sur le plan physique que mental. Le positif c'est qu'au fur et à mesure on s'est senti de mieux en mieux. De bon augure pour la suite.

Après trois saisons passées sur le banc de l'équipe fanion et une montée et un maintien plus tard, Rémy Frixa s'en va sur le banc de la N2M du BTP Nice...

Rémy a été l'un des piliers fondateurs du projet VSJB. Il a apporté énormément au club et l'a marqué de son emprunte tactique et de sa gestion des joueurs : tant chez les seniors que chez les jeunes. C' est un jeune coach plein d'avenir. Je lui souhaite qu'il puisse avoir la liberté d'exprimer ses compétences comme bon lui semble et de réussir un maximum de projets. Il fait partie de la grande famille du VSJBHB.

C'est donc Karim Labidi, entraîneur depuis deux saison en Pré-Nationale au Cros, qui prend se place. Pourquoi s'être orienté vers son profil ?

Son expérience du championnat et sa relation privilégiée avec le groupe. En conséquence l'adaptation avec l'effectif va être rapide et nous ne perdrons pas de temps inutilement. Karim est un jeune entraineur d'expérience : plus de dix ans de coaching. Il est rigoureux et possède sa propre philosophie du handball. J'ai hâte d'apprécier sa touche personnelle sur le terrain. Il peut faire franchir un palier au club. Nous sommes sur un projet à moyen et long terme dont j'ai dessiné les contours avec Julien Hannard. Il nous reste à définir le contenu avec Karim et les acteurs majeurs du club.

Les objectifs ?

Les défis restent les mêmes. Nous cherchons tous les ans à faire mieux sur le plan sportif mais aussi sur le plan structurel. Certes nous rencontrons comme tous des difficultés, nous faisons des erreurs, mais la seule chose qui compte c'est de les transformer en apprentissage pour ne pas les renouveler et devenir meilleurs.

Ce fût, à défaut d'être sportif, un début d'intersaison très spécial...

Oui et il a commencé très tôt. Je ne pensais pas que les clubs allaient si vite préparer la saison prochaine ! Il a fallu qu'on s'adapte. Nos deux gros chantiers sont validés avec l'arrivée de Karim et la garantie de pouvoir jouer aux Glacis à Villefranche-sur-Mer la saison prochaine, tout en bénéficiant de certaines plages horaires à Jean Cocteau à Beaulieu-sur-Mer. Je remercie d'ailleurs les municipalités de Villefranche, Saint-Jean-Cap-Ferrat et Beaulieu d'avoir su s'adapter afin que nous puissions pratiquer notre sport.

Un dernier mot ?

Nous allons pouvoir désormais préparer sereinement la saison prochaine pour la PNM ainsi que toutes nos catégories à travers le recrutement d'éducateurs jeunes et la préparation d'une saison qui s'annonce palpitante pour notre réserve qui monte en Honneur Territorial. Je souhaite à tous beaucoup de force physique et psychologique afin de traverser au mieux cette situation difficile que nous impose ce Covid 19. Restez vigilants, prenez soins de vous et de vos proches.

Gardons le contact