Une PNF antiboise renforcée

Hand
Infos pratiques : 
  • 07/07/2020

A la rentrée Laurent conduira toujours l'équipe première féminine en Nationale 2. Proche d'un bon coup cette année - et même si elle n'avait plus son destin en main pour la montée en Nationale 1 - le confinement a stoppé une belle dynamique qui, dans la foulée de la réserve, devrait être relancé dès septembre.

Promue à la rentrée en PNF, la réserve antiboise n'a pas tardé à refaire parler d'elle. En progression, le club doit y jouer les premiers rôles pour soutenir au mieux une N2F ambitieuse.

Pas de figuration ! Loin de là. De retour dans le paysage du handball féminin maralpin il y a tout juste un an, la réserve de la Nationale 2 n'a pas fait dans la dentelle. Si la saison n'a pu aller à son terme, le groupe de Jérémy Schneider a empilé les succès tout au long de l'exercice ne concédant qu'un match nul : corrigé par une victoire au retour. La montée n'en est que naturelle en Pré-Nationale et l'intégralité des joueuses d'expériences qui avaient remis les chaussures pour aider le club dans son projet, se laissent finalement tenter par une nouvelle saison.

Un championnat qui s'annonce plus intense en Pré-Nationale avec un niveau accru et une organisation différente avec cette fois deux entraînements par semaine et non plus un seul : indispensable. Le club agrandit son staff technique également avec l'arrivée en provenance de Grasse de Jérémy Chauvel qui va reformer le duo avec Schneider, lui aussi transfuge il y a un an du PGHB. Le recrutement, lui, s'est organisé sous deux chemins. Le premier, en interne, avec l'intégration appuyée des U18 du club qui viennent de passer sous les ordres de Kafilou Gomis puis de Davor Brkljacic. Plusieurs ont fait certaines de leurs armes au niveau Départemental. La PNF sera une accélération pour taper prochainement à la porte de la Nationale 2 comme certaines le font déjà.

Et puis, un recrutement de l'extérieur toujours sous l'égide de l'expérience. En premier lieu, Shirley Guillemenot en provenance du BTP Nice. Formatrice dans l'âme aux résultats qui ne sont plus à prouver, elle possède, avec sa polyvalence sur le terrain, le profil idéal dans le contexte antibois. Fanny Beauruelle aura un rôle similaire. Arrière et demi-centre, elle offrira au duo de Jérémy, avec qui elle a travaillé à Grasse, une confiance et un palette qui ne seront que bénéfique à l'évolution du groupe. Et enfin, bien connu de Saint-Claude, Marine Pastorelli, qui fait son retour, enchantée de rejouer avec des amies proches à un niveau compétitif. Trois profils qui devraient parfaitement se fondre dans le collectif pour jouer, peut-être, autre chose qu'un simple maintien.

« On sera compétitif pour la première année à ce niveau. Les filles ont toutes adhéré à l’implication supplémentaire qu'il faudra mettre par rapport à une saison en Départementale. C'est un vrai challenge d'évoluer à un niveau supérieur », raconte Schneider sur le site internet du club. Selon nos informations, le recrutement pourrait ne pas être terminé...

(Crédit photo : René Vinci)

Gardons le contact