Une reprise tant attendue

Cyclisme
Infos pratiques : 
  • 13/02/2021

A noter que Alexis Roche, qui dans sa jeunesse a porté les maillots d'Antibes, de Mandelieu, de Nice ou encore de Monaco, va arborer cette année les couleurs du VC La Pomme Marseille. 

Sur cinq jours, les Boucles du Haut-Var ouvre la saison amateur en cyclisme pour nos clubs maralpins. Tour d'horizon des forces en présence à Nice, Monaco et Cannes.

Enfin ! C'est le début de saison pour les amateurs du département qui vont lancer leur année aux Boucles du Haut- Var, une épreuve décomposée en cinq courses du 14 au 18 février. Si cette épreuve est inscrite au calendrier régional pour les 1ère et 2ème catégorie, celle du 17 février regroupera les meilleurs puisque ce sera une Élite Nationale ! Trois clubs du département maralpin sont inscrits pour la première manche ce dimanche longue de 129.8 kilomètres entre Rians et Ginasservis. Un peloton de 184 coureurs parmi lesquels les éléments du Sprinter Nice Métropole, de Monaco et de Cannes. 

"Nous sommes contents de reprendre mais ce qu'on espère surtout c'est de pouvoir vivre une saison normale", glisse à www.magsport06.fr Guido Possetto, le directeur sportif de l'UCM. Pour le Niçois Tristan Delcacroix, un seul objectif majeur. "On veut profiter de chaque course avant tout. La saison normale ne sera probablement pas pour cette année. Nous avons l'envie de faire de bons résultats pour mettre l’équipe dans une bonne dynamique comme ça a été le cas l’an dernier. Nos différents stages (Photo) se sont très bien passés. Tout le monde était concerné et le niveau était homogène malgré les différences d’âges et de profils des mecs. Je suis plutôt confiant dans nos capacités."

"L’équipe est très motivée et a envie de se montrer même si ce n’est pas l’objectif principal de la saison. Je pense que tout le monde a un bon niveau et que l’on pourrait montrer de belles choses dès la première course. Tout le monde est content de commencer la saison d'autant plus qu'on joue quasiment à domicile et qu'il y aura un très bons plateau avec des bons coureurs avec lesquels il sera très intéressant de se mesurer pour se situer en ce début de saison", nous a confié le Néerlandais Marc Mehagnoul qui porte le maillot monégasque. C'est véritablement le mot d'ordre : profiter sans compter. Des épreuves ont déjà été annulées, d'autres remplacées et parfois le calendrier aura des vides qu'il ne sera pas possible de combler. 

De son côté, l'éternel Christophe Rosé (Photo) de l'ES Cannes, compte bien continuer à arpenter les pelotons. "Je suis toujours passionné et en bonne condition donc je continue de me faire plaisir et conseille au mieux les plus jeunes. Au total, on sera six à tourner sur les différentes épreuves des Boucles sous le maillot de Cannes", précise celui pour qui ces courses n'ont aucun secret. "Sur les dix-huit dernières éditions, je n'en ai loupé que deux... peut-être trois. Je connais mieux ces courses que la plupart des directeurs sportifs (rires). On a une équipe avec des jeunes et quelques anciens. Mais que veut dire ancien ? Si vous étudiez les tranches d'âge des équipes, très peu de coureur ont plus de 25 ans. Nous avons à cœur de montrer que l'ES Cannes a aussi sa place dans le paysage local. Ces épreuves vont nous apporter une très bonne préparation pour la suite. Je pense que nous avons de solides bases pour gérer les éventuels arrêts dans la saison. Nous avons beaucoup de plaisir à retrouver un peloton."

Pour tout le monde, les jeunes comme les plus anciens, les places vont par la suite coûter chers. Le calendrier ne sera pas aussi fourni que ça dans les semaines à venir. Toutes les équipes vont vouloir se rabattre sur les mêmes épreuves : en Italie ou bien en Europe de l'est comme en Croatie ou en Grèce. Des courses africaines sont en sursis comme au Maroc. Dans des groupes de douze à seize coureurs où sur une course seulement six peuvent être alignés... Il ne faudra négliger aucune occasion de prouver à son directeur sportif qu'on est redevable d'une sélection. Les courses devront être très nerveuses. En France, des épreuves, oui, il y en a, mais pas forcément dans le quart sud-est. Il faudra peser le pour et le contre entre le trajet et la viabilité de s'aligner sur telle ou telle course. 

"On espère ne pas avoir de pluie pour faire de belles courses", conclu pour notre média le champion de Côte d'Ivoire en titre en portant du maillot niçois depuis plusieurs saison maintenant, Isiaka Cissé.

Gardons le contact