« L'effectif est bien plus fort »

Cyclisme
Infos pratiques : 

27/01/2017

Pour la première fois depuis 2013, année de création de la structure U23 de l'UC Monaco, aucun coureur italien ne figure dans l'effectif. Ils étaient pourtant encore majoritaire il y a deux saisons de cela.

Dans quinze jours, l'équipe U23 de l'UC Monaco débutera sa saison à Brignoles. Pilier de l'équipe depuis plusieurs saisons, Victor Langellotti dresse un portrait du groupe.

Le mois de février et le printemps approchent. Avec, le début de la saison amateur de cyclisme et comme chaque année, l'UC Monaco tentera de briller en mettant tout en œuvre pour que ses jeunes progressent. L'effectif U23 a beaucoup changé mais reste toujours très cosmopolite, Monaco voulant devenir une place qui compte dans la formation Européenne mais pas que, comme la saison passée, le Colombien Brandon Rivera, portera les couleurs rouges et blanches. « L’effectif a énormément changé mais la mixité culturelle reste présente. Les premiers moments sont toujours un peu délicats, mais après quelques sorties et moments passés ensemble les choses se passent bien. Je pense qu’il est important de partager le plus de moments ensemble que se soit sur le vélo comme en dehors, afin de mieux se connaître et de créer de véritables amitiés entre nous. C’est cette cohésion d’équipe qui fera la différence sur l’ensemble de la saison », raconte à www.magsport06.fr le seul monégasque de l'effectif, le grimpeur Victor Langellotti, 21 ans. 

A ses côtés pour le mois de janvier et de longues sorties pouvant aller jusqu'à six heures, le Néerlandais Benjamin Veninga, qui a rejoint son compatriote déjà présent l'année dernière, Ben Gerrits. Pour la première fois, un Irlandais a intégré le centre de formation, Daire Feeley. Côté Estonien, Kristo Vaga remplace Greg Hallop, le vainqueur du Grand Prix de Nice – Souvenir Nucéra en 2016. Nouveau venu également, le rouleur macédonien de 20 ans Andrej Petrovski, sans oublier le plus jeune de l'équipe, le seul Français, Édouard Bonnefoix, à peine majeur. Rajoutez donc Langellotti, Rivera et la dernière recrue, le Suisse Lorenzo Delco, seul homme du groupe à posséder comme coureur préféré un sportif retraité, le vainqueur du Tour de France 1997, Jan Ullrich. Delco vient tout juste de terminer huitième du championnat national de l'omnium. Coureur visiblement complet, à suivre...

Si Rivera rejoindra le groupe dans un mois, après les différents championnats nationaux, chacun a déjà pu se roder sur les profils tortueux du département mais aussi peaufiner les échanges au sein de cette Tour de Badel. « Jusqu'à présent tout se passe super bien et je pense que l’on sera prêt pour le début de saison. Pour l’instant la langue privilégiée est l’anglais mais tous veulent apprendre le français et certains font déjà l’effort de le parler. On peut donc espérer tous se parler en français d’ici la fin de saison. » Sur un plan plus physique, Langellotti se veut très confiant pour la suite des événements. « La chose qui m’a le plus marqué c’est la différence de niveau entre la saison dernière et cette année. L’effectif est bien plus fort, chacun d’entre nous possède des objectifs très élevés. Ça nous booste et nous aide à être très exigeant avec nous même sous peine de ne pas être sélectionné pour les courses. » En effet, si le groupe est composé de neuf coureurs, Langellotti rappel qu'en Italie, là où Monaco ira comme chaque année beaucoup courir, les clubs ne peuvent aligner que cinq ou six coureurs sur la ligne de départ.

« Je vous assure que nous sommes tous prêts et extrêmement motivés pour le début de saison. Nous allons avoir une bonne première semaine de course avec des épreuves dans le sud de la France. » Car en plus de Brignoles le 11 février,  Monaco disputera les Boucles du Haut Var du 13 au 15 février, le Grand Prix d'Aix le 18 février et dès le lendemain le Grand Prix de Puyloubier. « Désormais tous se sont parfaitement acclimatés que se soit au groupe comme à la vie sur la Côte d’Azur. Méthodologiquement nous avons eu un bon mois de janvier - contrairement aux pays d’origines de la plupart des coureurs - et chacun a pu parfaire sa condition. L’objectif pour ces premières épreuves sera d’être acteur et non spectateur de la course. Nous ne nous fixons aucunes limites. Je pense que nous sommes capables d’accrocher une victoire sur ce début de saison. » Discours mobilisateur du Capitaine de route de l'équipe du Directeur Sportif Guido Possetto.

(Crédit photo : UC Monaco)

Gardons le contact