Un VBSL soulagé

Volley
  • 27/03/2020

Les play-downs d'Elite Nationale Féminine n'auront donc vu qu'une seule journée sur le terrain se disputer avec une défaite en cinq sets pour Saint-Laurent du Var à domicile contre Calais. Depuis, l'arrêt définitif des championnats a été confirmé par la FFVB en retirant toutes les éventuelles descentes. 

 

Un choix qui soulage le VBSL qui, au moment de l'arrêt de la saison, était en position de premier relégable avec ses filles. L'entraîneur de l'équipe depuis six ans maintenant, Pascal Drouot, a livré quelques mots à www.magsport06.fr. « Sentiments contradictoires. J'aurai aimé que l'équipe se maintienne sur le terrain et je pense que l'on pouvait le faire plutôt que dans les bureaux de la Fédération. Mais sportivement, l'essentiel est que le Volley-Ball Stade Laurentin figure toujours parmi l'Elite la saison prochaine. » 

 

Et ce pour une troisième saison consécutive. Place désormais à la construction du futur effectif qui devra, sans doute, être encore plus solide. En raison de l'absence de descente mais de la validation des montées – dont celle de Monaco – l'Elite Féminine devrait en toute logique - même si cela reste à confirmer - passer pour sa première phase de deux poules de huit équipes à dix équipes ! 

 

Un calendrier plus lourd, plus dense, qu'il faudra savoir encaisser, tout en sachant que, contrairement à la FFHB, la FFVB n'a pas à l'ordre du jour de supprimer pour une saison sa coupe de France : il faudra donc la jouer aussi. C'est une inter-saison riche qui arrive où il faudra aussi jongler avec des intérêts financiers fluctuants pour tout le monde.

 

(Crédit photo : Michael Toffolo)

 

Gardons le contact