U15F : Le point sur les qualifs en PACA Elite

Actu jeune
  • 07/10/2020

Samedi dernier à Cagnes-sur-Mer s'est déroulé le tournoi aller du 06 pour les qualifications au niveau PACA Elite en U15. Chez les filles, les locales de Sarah Mathieu ont reçu Antibes et Métropole Nice, qui regroupe les meilleures éléments de l'OGC Nice et du BTP Nice.

Un résumé rapide, deux très larges défaites pour Antibes et une opposition finale très serrée entre Cagnes et Nice : 15-17 pour les Niçoises. Sauf catastrophe, ces deux équipes joueront en Elite PACA cette saison. "J'ai très vite pris conscience de la qualité des adversaires", explique Kaffy Gomis, l'éducatrice d'Antibes. "Je l'ai dis à Sarah et Audrey, il y avait un trop grand écart. Elles, ont des groupes qui se suivent depuis plusieurs années, de la même façon qu'il y a quelques années quand j'avais les 2003 et 2004 (Qui aujourd'hui arrivent en Nationale 2 et PNF à Antibes ; ndlr). Moi, j'ai des 2006, 2007 et même 2008. J'ai beaucoup de monde à l'entraînement : 22 filles. Mais c’est très hétérogène en terme d’année de naissance, de niveau, d'expérience et d’état d’esprit. Personne n'a un mauvais comportement, je parle de culture de la gagne." Des scores de 9-38 et 10-39 qui ont permis aux Antiboises de constater l'ampleur du travail à fournir.

Du côté de Nice, Audrey Clément ne peut se montrer que satisfaite des résultats. "Une vraie réussite. Majoritairement j'ai des filles qui montent de U13. Le projet porte ses fruits au fur et à mesure des années. Les deux clubs travaillent main dans le main depuis six ans maintenant. Avec Annabelle Tisserand on forme un binôme depuis cinq ans et nous sommes très contentes de nos filles qui ont réalisé de belles perfs ce week-end. On peut être fière de notre travail en commun."

Le son de cloche est similaire du côté de Cagnes-sur-Mer et de son éducatrice. "Le match contre Nice était très intéressant. On a certe mal démarré cette rencontre mais Nice possède de sacrés profils et sont très complète. Le week-end prochain on va essayer de prendre la première place même si on sait que finir premier ou deuxième ne change rien : on sera quand même en Elite. Il faudra rester sérieuses contre Antibes. Mais battre Nice donnerait un peu plus de confiance au groupe." Sarah Mathieu possède elle un groupe qui, la saison passée, jouait déjà pour motié en Elite. "Mais elles étaient première année et avaient moins de responsabilités. Maintenant j'ai un noyau de cinq joueuses cadres avec des nouvelles arrivées qui jouaient en U13 l'an dernier. Nous avons un projet de jeu qu'il va falloir réadapter car nous n'avons pas les mêmes forces et faiblesses que la saison dernière."

Pour Gomis le travail de fond est important mais l'état d'esprit, au rendez-vous, va lui faire gagner du temps. Malgré des scores très larges et très rapides, l'internationale sénégalaise explique que ses filles n'ont jamais abandonné et ont toujours gardé l'esprit au jeu, au match, sans en sortir. "Respect à elles sur ce point là car c'était vraiment compliqué. Pour samedi, elles savent bien entendu que ce sera difficile, encore, mais elles veulent y aller. La question ne se pose même pas pour elles. Malgré tout, j'attends d'elles qu’elles soient moins spectatrices. Qu'elles soient plus décisives. J'espère qu'elles auront ce petit truc en plus dans le regard, l'envie de tenir tête, vraiment, à l'adversaire."

La progression dans le caractère c'est aussi l'un des axes principaux de Audrey Clément. "L'objectif est de gagner le tournoi mais surtout de préparer dès maintenant les premières années à rentrer dans le vif du sujet, avoir du caractère et les confronter aux difficultés dans le rapport de force. Nous travaillons défensivement depuis la reprise du 15 août. Les filles sont très investies dans ce dispositif et système qu'on leur propose : défendre fort et monter les ballons sont des priorités pour nous mais je pense que c'est le cas pour toutes les équipes à cet âge là." Rendez-vous donc à partir de 14h00 aux Eucalyptus ce samedi pour un enchaînement de trois rencontres.

Gardons le contact