Tout est clair ?

Volley
  • 08/03/2020
En raison du double week-end d'intempéries entre novembre et décembre, les championnats ont grandement été perturbés. Les mises à jour se font petit à petit. C'est désormais le cas en Départementale Féminine depuis ce dimanche où Villeneuve-Loubet a sèchement et logiquement battu Monaco 25-12 25-15 25-9. L'entraîneur de l'équipe, Mélanie Maronnier, a su, sans tout chambouler, bousculer quelque peu les habitudes après la défaite, l'unique de la saison pour le moment, contre Mougins, qui aurait pu faire tanguer un navire qui semblait si stable. De plus, elle avait tenu à dédramatiser cet échec. L'objectif, c'est le titre et donc un retour en Régionale. L'invincibilité, un gadget. 
 
« Seule la montée compte. Mais cette saion est la plus difficile et la plus serrée depuis que j'entraîne à ce niveau et les points de perdus peuvent nous faire perdre notre objectif. Ce championnat n'est vraiment pas simple. Une seule montée requière beaucoup de travail et d'investissement. J'espère que mes joueuses seront récompensées des efforts fournis toute la saison. On croise les doigts. On ne peut pas se permettre de se relâcher. Je tiens vraiment à garder l'esprit de groupe et du plaisir à être et jouer toutes ensemble quoi qu'il arrive », explique t-elle auprès de www.magsport06.fr.
 
L'ESVL possède désormais un véritable boulevard devant elle. Des matchs clairement à sa mesure en attendant la dernière journée et la réception du Cannet-Rocheville. Ses adversaires directes vont se rencontrer. Mougins doit encore rejouer Nice et le Cannet par exemple. Les Cannetannes elles aussi devront rejouer les Niçoises. Des points vont se perdre en route tout en sachant que Roquefort-les-Pins, en cette fin de saison, pourrait aussi servir d'arbitre. Continuité pour Villeneuve-Loubet qui retrouvera Monaco, en Principauté dès dimanche prochain pour une confirmation.
 

Gardons le contact