Des réponses pour Grasse en Pré-Régionale ?

Basket
  • 26/08/2020

Même s'il n'a pas encore son groupe au complet, Jérémie Bonelli, le nouvel entraîneur de la Pré-Régionale Féminine de Grasse, a repris l'entraînement le 14 août dernier à coup de deux séances par semaine, dont deux pour débuter à Perdigon. « Dans l'ensemble, l'état de forme de l'équipe est assez bon ce qui est une agréable surprise suite au contexte actuel. Ca nous a permis de passer une séance en salle en plus à la place du stade. C'est toujours ça de gagner surtout qu'avec notre match de coupe PACA dès le 12 septembre il était nécessaire de passer rapidement sur la phase basket même si le physique reste omniprésent sur les séances », raconte t-il à www.magsport06.fr.

Si les consignes à respecter mise en place par la FFBB ne sont pas simples, le plaisir de se retrouver et de rejouer au basket prend le dessus. « La crise sanitaire et les gestes barrières n'entament pas pour autant l'esprit d'équipe. Les filles se donnent à 100%. »

Le match de coupe PACA offrira, à domicile, une opposition intéressante contre une formation de Pré-Nationale venue des Bouches-du-Rhône. Même s'il ne faudra tirer bien entendu aucun enseignements définitifs de ce match, il permettra de voir des premières brides d'un éventuel objectif de très haut de tableau dans un championnat qui débutera le 27 septembre, toujours à l'Omnisport, dans un duel fort intéressant contre les Baous avant deux matchs de suite contre deux formations niçoises : l'Éveil et le NBAO. « Je me suis renseigné et j'ai cru comprendre que le championnat était assez homogène, il va donc ne pas falloir se relâcher et répondre présent à chaque rencontre. Je suis le genre de personne à prendre les matchs un par un, sans sur ou sous estimer l'adversaire, on donnera le maximum à chaque rencontre, avec la victoire en tête. »

L'entraîneur sait que commencer à domicile peut-être une bonne chose pour lancer une dynamique positive. A contrario, une défaite et la pression serait déjà là à l'extérieur. « Notre fin de saison ne nous est pas favorable avec trois matchs à l'extérieur sur les quatre dernières journées. Ce n'est pas la meilleure des formules pour nous mais le calendrier est ainsi fait : on s'en accomodera. Malgré tout, on reste à un niveau d'équipes du même département sans voyage de 400 kilomètres. Donc notre état physique ne sera pas impacté. Il faudra juste rester concentré. »

Actuellement, comme le dit le coach, la mayonnaise prend doucement, le groupe avance à son rythme, intègre ses recrues qui doivent s'incorporer pour apporter ce qu'on attend d'elles et s'imposer comme une équipe très compétitive. Jérémie Bonelli, lui, reste confiant et avance avec sérénité. « Tout va bien pour moi avec ma nouvelle équipe. Il faut que j'arrive à m'adapter sur le fait que c'est un niveau départemental. Je dois placer le bon curseur pour mon exigence. Malgré ça, l'équipe est super. Les filles me suivent même dans les séances de piste les plus drastiques. Elles sont appliquées et se donnent à 100%. C'est vraiment très appréciable. » 

Gardons le contact