R2M : Navigation difficile pour les Laurentins

Basket
  • 21/02/2021

Le moral n'est décidément pas au beau fixe pour l'équipe de Regionale 2 du SLB, coaché par Jérémy Delgado. La frustration se fait sentir alors que l'espoir d'une reprise s'amenuise au fil des jours même si la FFBB se refuse à annoncer une saison blanche.

Même avec la meilleure volonté du monde, il est bien difficile pour les équipes sportives amateurs d'entretenir la flamme pendant cette crise sanitaire, qui plus est, au milieu de l'hiver. C'est le lot de la réserve masculine senior du Stade Laurentin Basket qui évolue en Régionale 2. "Mis à part un message de bonne année et deux ou trois tentatives de rassemblements avortées le samedi, ce n'est pas très joyeux", ne peut cacher Jérémie Delgado, l'entraîneur, sur le site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin. "Il faut dire qu'avec les restrictions qui nous interdisent le contact et qui nous obligent donc à ne travailler que le secteur individuel les garçons peinent à trouver la motivation." 

Discours similaire pour l'un de ses joueurs, Joshua Duterque, 23 ans, au club depuis 2013. "Ne plus pouvoir jouer au basket commence à être compliqué. On veut reprendre la compétition. Mais là, on n'en voit plus la fin. Aujourd'hui, on se réunit plus pour des moments conviviaux que pour du basket même si certains arrivent à se greffer aux séances d'entretien de la Nationale 3."

Le dernier match joué, le 26 septembre, qui a coïncidé avec l'interdiction des seniors de pratiquer en salle, est un bien trop lointain souvenir. Si le coach a réussi à voir quelques joueurs à l'occasion d'une soirée, le temps n'est plus vraiment à parler basket. La résignation - pour cette saison - a gagné les rangs et chacun attend désormais l'inévitable : l'annonce officielle d'une saison blanche. 

"Là, on est un peu dans une phase de transition. Tant que l'on a pas l'annonce officielle de l'arrêt définitif de la saison, il n'est pas évident de se projeter vers la suite. Là, il faut bien avouer que la motivation n'est plus là mais, dès qu'on aura du nouveau, je retournerais vers mes joueurs, c'est certain, si je peux faire quoi que ce soit pour eux, je le ferai." Duterque, lui, laisse encore au coach et au groupe un ou deux mois de délai avant de commencer à étudier en profondeur les objectifs et l'effectif de la saison prochaine.

L'espoir, pour mieux entrevoir l'exercice 2021-2022, serait, à minima, de retrouver les salles vers le mois d'avril pour mettre en place des matchs amicaux entre mai et juin. Car la dynamique, pour beaucoup, réside bien dans cette espoir. Alors lorsqu'on évoque les mois à venir avec l'entraîneur, il ne préfère pas se mouiller et pour cause. "La situation actuelle est beaucoup trop floue. Encore une fois, nous n'avons toujours pas l'officialisation de la fin de saison. Je ne suis sûr de rien. On avisera quand tout sera plus clair. Déjà, si on arrive à avoir des créneaux en salle et rejouer avant la fin juin, ce sera déjà très bien", espère Jérémy Delgado. 

Pour son ailier, il faudra lors de la reprise, quitte à perdre un petit peu de temps, surtout prendre toute les sécurités nécessaire vis à vis de la réathlétisation. "Le plus important va être la gestion des blessures car, même si on a joué quelques matchs après une préparation l'été dernier, ça fait bientôt un an qu'on est au ralenti. Pire, voilà plus de quatre mois que nous sommes privés de salle sans interruption. Quand on voit les infirmeries pleines chez les pros qui eux ne font que ça et qui ont été arrêtés bien moins longtemps que nous, on peut être inquiet pour les amateurs."

(Crédit photo : Juliette Benard)

Gardons le contact