Pour Monaco le défi ne sera que plus beau

Basket
  • 12/09/2020

« Ca démarre fort ! » Le coach Johann Boscher ne se cache pas auprès de www.magsport06.fr. Malgré une domination presque sans partage lors du précédent exercice - battu à une reprise seulement par Antibes - Monaco n'est pas montée en Nationale 2 suite à la décision de la FFBB de geler les championnats au moment de l'arrêt de la saison suite au confinement dû à la Covid 19. Alors, la réception le 19 septembre du Basket Croix Rousse Olympique Lyon, l'un de ses plus sérieux rivaux de la saison précédente, sera tout de suite un test grandeur nature. « C'était une belle équipe jeune, disciplinée et talentueuse. Ils étaient encore friables la saison dernière mais ont fini troisième et avec une année d'expérience ça risque d'être une grosse affiche d'entrée. »

Juste derrière, ce sera Montélimar. Une formation sans doute revancharde qui voudra faire oublier la saison annulée. « Pour le reste je pense que ce sera homogène, comme il y a quelques mois. On verra si certaines équipes décrochent ou peine à démarrer. » Pour le calendrier, Monaco, comme la saison passée, jouera trois fois lors des quatre dernières journées de la phase aller, à domicile. A contrario, ce qu'elle n'a finalement jamais connu il y a quelques mois en raison de l'arrêt de la saison, elle devra se déplacer trois fois en peu de temps pour terminer la saison. « On devra faire le nécessaire pour aborder la fin de saison sans risque. Mais il est certain qu'on sera davantage attendu et qu'il faudra être prêt à affronter beaucoup d'intensité. »

Et si le groupe devait, en tout premier lieu, au moment où la saison a été arrêtée, ne pas évoluer, les lignes changent un peu malgré tout. Deux départs et arrêts pour quatre arrivées ou retour. « Je pense que pour nos adversaires, oui on sera prévisible sur des phases de jeu collectives mais la concurrence du groupe est renouvelée. Cette saison va être longue et dense. De plus, j'ai des joueurs qui ont performé la saison passée et qui devront le prouver plus régulièrement et avec plus de temps de jeu. » La saison va donc se lancer avec un doute sur une crise sanitaire constante et des matchs qui peuvent à tout moment être reporté. Il faudra être fort tant au niveau du basket que mentalement pour tenir jusqu'au printemps prochain. Boscher le sait, tout le monde a pu revoir sa copie vers le haut. « Pour ne citer qu'eux, Cagnes a changé de staff et la qualité de leur saison de promu laisse présager des derbies intéressant. Saint-Vallier a reconstruit son équipe. Saint-Chamond aura, avec Jean-Stéphane Rinna, peut-être le meilleur joueur du championnat etc... Tout le monde possède un vécu et va se lancer avec des ambitions plus hautes. Ca devrait jouer fort. »

En conclusion, entre attente, flou et certitudes, le coach monégasque juge son groupe solide, capable de joueur le top 5. Petit bras à la vue de la dernière saison ? Une nécessité sans doute compte tenu de la période traversée et du degré d'investissement et de motivation des joueurs de Monaco à retourner au charbon en Nationale 3 alors que la quatrième division leur tendait les bras. Un frustration qui remonte à il y a maintenant six mois. Sans doute assez de temps pour passer à autre chose et relancer une dynamique.

Gardons le contact