PNM : Pour Durand il faut reprendre mais...

Volley
  • 12/11/2020

Il fait partie des pessimistes ou peut-être, plutôt, des réalistes. Pour Julien Durand, nouvel entraîneur de la Pré-Nationale Masculine de Mougins, il ne faut pas croire aux miracles.

"Je ne pense pas que les gymnases rouvriront de sitôt. C'est l'une des premières mesures prises par le gouvernement : la fermeture pour les adultes. Du coup, pour moi, en sens inverse, ce sera l'une des dernières annulées. De toute manière la jauge c’est le nombre de personnes en réanimation", explique t-il à www.magsport06.fr. Dans sa nouvelle aventure, il n'a donc pas eu le temps de disputer le moindre officiel. En revanche, de nombreux amicaux, notamment en octobre. "Je tiens vraiment à saluer la solidarité des équipes du Var. Notamment le club de Fayence qui nous a permis de beaucoup nous entraîner. Mais aussi Fréjus ou encore Draguignan. On a pu vivre un très bon mois d'octobre malgré l'arrêté préfectoral du 06 et le couvre-feu. Je me suis aussi bien entendu avec Pierre-Emmanuel Pireddu (Coach de la RM de Villeneuve-Loubet ; ndlr) qui a lui aussi beaucoup bougé. Une belle solidarité. Merci à tous."

Pourtant, aujourd'hui et ce  depuis dix jours, les séances de sport sur Whatsapp ont repris leurs droits. "Certains sont plus muets que d'autres", rigole l'entraîneur. "Je ne suis pas devin mais si les gymnases ouvrent dans trois semaines ça sera pour les mineurs. Même si la fermeture des lycées est à l'ordre du jour. Bien entendu, c'est frustrant de se trouver à nouveau dans cette situation, mais rien n'est fait pour rien. Mon groupe a travaillé ensemble, affronté des galères ensemble. Je pense que c’était bien pour la cohésion. Malgré tout, cette coupure va faire mal techniquement et physiquement. Il va falloir que la FFVB prenne les meilleures décisions possible pour éviter de faire deux matchs par semaine si jamais la saison reprend." L'entraîneur entretient une idée bien précise que ce qu'il faudrait mettre en place. Pour lui, oui il faut reprendre si possible la saison, jouer les matchs, dans l'ordre du calendrier, mais en décrétant une saison blanche.

"Pas de point. Pas de classement. Cela évitera les inégalités dans les poules qui contiennent des mineurs qui eux, grâce aux Pôles notamment, ont pu s'entraîner alors que les majeurs sont peut-être partis pour plusieurs semaines sans entraînement. Cela permettrait de remettre tout le monde en selle ! Tu peux faire tourner ton effectif, faire jouer tout le monde pour éviter les blessures et les frustrations. Redonner du plaisir aux joueurs. Et cela permettra, en cas de nouveau confinement en mars ou en avril, à arrêter les championnats facilement sans se casser la tête car on ne tiendra pas de classement. Après je suis peut-être trop rêveur."

Gardons le contact