PNM : Carros s'est trouvé une autre Planet

Hand
  • 07/10/2020

Officiellement, la Pré-Nationale Masculine de Carros, nouvellement entraînée par Jérémy Thouin, n'a pas encore manqué de match de championnat. Après avoir eu, tout juste le temps, de jouer et de faire match dans nul dans la salle de la réserve du BTP Nice, les équipes seniors du 06, comme vous le savez, sont depuis une dizaine de jours contraintes de ne plus recevoir à domicile ni de s'entraîner la semaine.

Et lorsqu'on vous parle d'une poule de sept équipes uniquement situées sur le territoire maralpin, la poule 1 de PNM est à l'arrêt. "On fait avec mais c'est très pénible", contre l'entraîneur à www.magsport06.fr alors que son deuxième match, après avoir été exempt la semaine dernière, aurait dû se jouer à Mouans-Sartoux le 10 octobre. "Du coup, on bricole, dehors, mais c'est très compliqué, notamment pour ceux qui travaillent en parallèle. La nuit et sa fraîcheur n'aident pas. Mais on continue de s'entretenir un minimum physiquement, ne pas perdre tout ce qui a été fait durant l'été et conserver une cohésion de groupe. J'espère que tout cela va cesser à partir du 13 octobre. On est dans l'urgence. Je me souviens du premier soir qui a suivi le nouveau décret où j'ai dû libérer les garçons car je n'avais pas trouvé de solution. On essaye de varier les plaisirs et les séances comme on peut."

Malgré tout, grâce à un premier match, de réelle qualité pour un niveau Pré-Nationale, lorsqu'on voit aussi le groupe aligné par Nice, Jérémy Thouin, lui même ancien joueur du BTP,  a pu constater qu'il possédait un effectif sain, réceptif et solidaire. Mené de la première à la dernière minute, parfois très nettement, encore 26-21 à la 52e, Carros n'a jamais lâché pour égaliser sur un ultime mouvement. "J'aurai préféré commencer par une victoire, mais compte tenu de la physionomie de la rencontre et de mes nombreuses absences sur la base arrière, je me satisfais de ce partage des points. Je comptais profiter des deux semaines suivantes pour travailler sérieusement et continuer à enrichir notre projet de jeu et gonfler notre capital confiance mais l'interdiction de profiter de notre salle nous a rattrapé."

Gardons le contact