PNF : Antibes, un leader qui patiente

Volley
  • 16/10/2020
Un match et puis c'est tout. Oui mais trois points ! Dans une saison si complexe et dont l'avenir est plus que flou, tout est important et Antibes l'a bien compris. L'équipe du nouvel entraîneur Cédric Ickowicz, qui a pris la succession de Nicolas Dran, a la pancarte dans le dos.
 
En Nationale 2 il y a encore deux saisons, le groupe a vécu une véritable dégringolade qui a même poussé le club à prendre le décision radicale de ne pas repartir en Nationale 3. Malgré l'annonce de la FFVB d'annuler les montées et les descentes, l'OAJLPVB, dernière de N3F, a préféré débuter un nouveau cycle en PNF, profitant aussi de la très belle première place de la Régionale. Conséquence, en fin de saison, Antibes aura malgré tout le droit de remonter en quatrième division.
 
La préparation ne fût pas simple avec un retour à la salle à Antibes le 21 septembre. Le premier match est arrivé cinq jours plus tard. "Malgré ça, j'ai un groupe très motivé et j'ai réussi à les avoir quasiment toutes à chaque fois pour des séances de physique en extérieur. J'ai aussi réussi à avoir un créneau dans la salle du Club Omnisports de Valbonne - je remercie Yann Upson - tout en ayant aussi une opposition contre Cagnes-sur-Mer et une autre face à Mougins."
 
Conséquence, c'est avec un niveau et une avancée du projet de jeu plus que correct qu'Antibes s'est déplacé à La Garde le 26 septembre. "Physiquement nous étions prêts et en terme de volley nous avons pu compter sur les acquis des joueuses et un groupe très soudé pour gagner ce match." Net et sans bavure : 12-25 22-25 13-25 en 1h25 de jeu. "Malgré une préparation compliquée et très courte, je suis fière des filles, de cet entame de championnat et je suis plutôt confiant pour la suite. Depuis l'arrêt des entraînements en salle, j'ai la chance que le climat soit encore clément et que les filles soient toujours motivées. On se tient à une séance de physique par semaine au Centre International de Valbonne où il y a un terrain d'athlétisme. Si la situation vient à durer, je ne désespère pas continuer à pratiquer le volley soit au terrain de beach du CIV qui a quelques disponibilités les soirs - et qui est éclairé - soit sur un terrain en dur en extérieur pour ne pas perdre le fil du championnat et pouvoir continuer à se préparer. Puisqu'on ne sait pas où on va, il est capital de garder les filles concernées puisqu'on peut reprendre à tout moment."
 
Les matchs face au NVB et Monaco ayant déjà été reportés, la prochaine rencontre, dans l'attente d'une prolongation ou non de l'arrêté préfectoral interdisant les seniors de s'entraîner et de jouer dans le 06, pourrait se disputer à Bertone le 8 novembre. Une inversion pour se déplacer à Hyères n'est pas à exclure selon l'évolution de la situation.
 

Gardons le contact