Pireddu ne se ferme aucune porte à Grasse

Volley
  • 18/06/2020

Au delà de son nouveau défi sur le banc des garçons de Villeneuve-Loubet en division Régionale, Pierre-Emmanuel Pireddu s'installe aussi aux commandes de la Départementale Féminine de Grasse en succédant à Laurent Cauet. 

Une saison difficile avec seulement deux victoires en treize journées. Seule la réserve de l'ESVL n'a pu battre les Grassoises. « Les joueuses ont beaucoup d'attentes et restent sur une saison compliquée », explique le technicien à www.magsport06.fr. « J'ai parlé avec Laurent. Nous sommes proches. Il m'a donné son point de vu. Mais il était aussi important d'avoir celui des filles. Je peux ainsi mieux me représenter ce qu'elles attendent ainsi que leurs manques. Pour chaque attente, il faut mettre en face des efforts car dans la vie et dans le sport rien n'est dû et rien n'est gratuit. » L'objectif, plutôt projet, est important. Il faut relancer la filière féminine à Grasse avec comme locomotive l'équipe senior. Laurent Cauet lui reste au club et aura à sa charge les cadettes et les minimes. « Je vais m'appuyer sur lui car il formera la génération suivante. Nous devons apprendre à jouer les victoires, à haïr la défaite et le montrer sur le terrain. » S'il a déjà quelques recrues en ligne de mire qu'il va bientôt annoncer, l'entraîneur ne ferme aucune porte et reste à l'écoute. 

Et le recrutement pourrait se faire en interne d'ici quelques temps si les jeunes sont au rendez-vous. « Laurent et moi allons beaucoup converser et travailler ensemble. Comme nous avons pu déjà le faire au Racing. Les passerelles existent et nous avons confiance l'un envers l'autre. »

Les objectifs pour la saison à venir reste bien entendu flou puisqu'on ne connaît pas encore précisément la composition du championnat. Ce qui est certain, c'est que de part son niveau Départementale, beaucoup de matchs, comme ce fut le cas cette saison, peuvent se jouer en pleine semaine ce qui peut par moment faire basculer les rapports de force selon les présences et les absences. « C'est un championnat très long et compliqué. Il faut de l'engagement, de l'assiduité et une progression constante. Et puis les styles sont différents, entre des équipes comme le Cannet-Rocheville et Cannes qui montent des équipes pour les coupes de France Jeunes ou encore Mougins qui s'appuie sur des groupe mixtes avec jeunes qui font la navette avec la PNF et les anciennes expérimentées. Il y aussi des groupes solides comme Antibes mais aussi Villeneuve-Loubet qui, avec la montée de l'équipe première en Régionale, aura une réserve bien plus compétitive. Les styles sont toujours complètements différents. » 

Il faudra donc attendre le début du championnat pour avoir une idée plus précise des événements à suivre. 

Gardons le contact