Nicolas Dran referme le livre avec Antibes

Volley
  • 02/07/2020

Après cinq ans passés à Antibes, comme joueur de la Nationale 3 mais aussi cette saison sur le banc des féminine en quatrième division, Nicolas Dran est arrivé au bout de son histoire. Le club ayant pris la décision de descendre volontairement en Pré-Nationale, il ne sera plus sur le banc. Quant au terrain, malgré ses 38 ans approchant, il est en discussions avec des clubs. il s'explique pour www.magsport06.fr.

« A Antibes on m'a proposé, chez les garçons, de prendre en charge une équipe qui alliait les espoirs au niveau départemental senior. Mais je n'étais pas très intéressé. Alors, j'ai réfléchi à mon avenir et il est temps pour moi de connaître autre chose. Malgré tout, je garde de très bons souvenirs à Antibes. Je n'en veux à personnes des décisions prises. Cédric (Ickowicz, nouvel entraîneur de la PNF ; ndlr) est un mec génial qui va faire une super saison car il aura un très bon groupe. »

Dran reconnaît une saison difficile en N3F, dans la lignée de celle qui le fût tout autant en Nationale 2 la saison précédente. « Elle a été compliquée sur bien des points mais je ne veux pas ressasser le passé et garder le meilleur de cette expérience. Certaines personnes vont penser que je suis l'unique responsable des événements car j'en étais l'entraîneur. Mais une équipe de volley c'est comme une famille et seules les personnes concernées savent et connaissent la vérité. Il y a eu énormément de problèmes à gérer et des indésirables qui font une saison. Malgré tout, je tiens à le dire et leur faire un clin d'oeil, les filles été exemplaires elles se sont battues jusqu'au bout et on a réussi à garder une cohésion et une bonne ambiance dans le groupe. C'est ce que je retiens. J'ai aimé mon groupe et mes filles et cette expérience dans son ensemble. Mais je pense que j'étais peut être trop jeune pour gérer les problèmes qu'on a rencontré cette saison. »

Côté joueur, après quatre saisons complètes avec l'équipe première, en Nationale 3, plus en PNM, puis en Nationale 3 entre les différentes montées et descentes, Dran aura davantage évolué avec la réserve cette saison. « J'ai débarqué ici il y a cinq ans en provenance de Calais : ma ville natale. Je ne connaissais pas grand monde ici et on m'a conseillé Antibes pour le côté familial du club et c'était vrai. J'y ai rencontré des personnes formidables et de vrais amis à l'heure actuelle. Il y a eu des hauts et des bas, notamment la première année qui n'a pas été facile : adaptation, problèmes personnels, mauvais résultats, mésentente avec le coach etc... Puis, quand Jonathan Athuil a repris le groupe, on a vécu de supers années avec notamment la remontée en Nationale 3. »

Pour la saison prochain, le joueur polyvalent pourra rendre des services à ceux qui le souhaitent. « J'ai longtemps joué réceptionneur / attaquant ou pointu mais de Benjamin à Junior j'étais passeur mais aussi libéro. » En résumé, de nombreuses cartes en main. « Même si jouer sera ma priorité, si on me propose un bon projet de coach, je pourrai y réfléchir. Mais là, ce dont j'ai besoin, c'est surtout de retrouver du plaisir sur le terrain. »

Et au moment de refermer le livre antibois. « Il y aura toujours des choses à dire. Des anecdotes à raconter. Des gens à remercier. Un simple grand merci à l'ensemble du club pour tous ces moments de partages sur et en dehors du terrain. »

(Crédit photo : Michael Toffolo)

Gardons le contact