Nice sur la bonne route

Basket
  • 02/03/2020

Ce samedi, sans pour autant briller au sein d'un match qui n'a pas toujours atteint des sommets, la Pré-Nationale Masculine de Nice a pris le dessus à domicile sur une réserve mentonnaise en grosse difficulté cette saison : une seule victoire en 17 matchs. Un score logique de 83 à 65 qui permet à Nice d'être deuxième d'un championnat dominé par les équipes du Var. L'équipe maralpine du Président Jean-Daniel Malatesta est la seule à surnager à l'est de la Ligue même si Carros ne démérite pas.

 

Le jeune groupe niçois, sous les ordres de Claude Pallanca, grandit bien. « Depuis deux ans nous avons très peu de recrues venant de l'extérieur. Tous nos jeunes de 20 à 21 ans jouent déjà depuis deux ou trois saisons à ce niveau. Beaucoup sont formés ici. On récolte les fruits. C'est bien. Je suis assez content. Ils ont fait de belles perfs cette année, j'espère qu'on va aller jusqu'à la fin comme ça », explique Malatesta à www.magsport06.fr.

 

Même si mathématiquement la montée reste possible, Malatesta reste mesuré. « Je pense que c'est La Garde (CTC Littoral Var Basket ; ndlr) qui va aller au bout. C'est une grosse équipe qui travaille bien. Après, sommes-nous dimensionnés pour monter ? Je ne sais pas. Par le passé (Depuis 2013 ; ndlr) on est monté deux fois en Nationale 3 et on y est pas resté longtemps. Aujourd'hui, nous n'avons pas les moyens de nous battre en Nationale 3 sur toute une saison. » 

 

Mais l'année prochaine ? Si les jeunes, aujourd'hui deuxièmes, continuent de grandir avec un peu de renfort ? La montée sera t-elle envisagée ? « Ce que je peux dire, c'est que lorsque je commence une saison, c'est pour finir en tête. Ça ne rime à rien de dire pendant l'été à des jeunes que le but est de se maintenir. Mais il faudra aussi voir ce que donne la refonte des différents championnats et comment ça va se passer. » Quoi qu'il en soit, Nice n'est pas deuxième par hasard avec un entraîneur reconnu. « Claude nous apporte cette rigueur indispensable. Il a un vrai vécu. Après il faut que ça rentre bien dans la tête des gamins et ce n'est pas toujours facile mais on se doit d'avoir une pointure comme lui pour avancer. »

 

Prochain match le 7 mars chez une équipe de Beaulieu-sur-Mer relégable qui avait perdu largement à l'aller en terre niçoise 84 à 58.

 

Gardons le contact