N3M : VBSL, croit-on à une reprise en mars ?

Volley
  • 25/02/2021

Alors que le bruit courait d'une annonce imminente d'une saison blanche, la Fédération Française de Volley-Ball a pris tout le monde à contre-pied et espère pouvoir reprendre fin mars. A l'instar de la Fédération Française de Basket-Ball quelques heures plus tôt, elle a publié un communiqué stipulant se refuser à annoncer la fin de la saison. Une nouvelle formule, pour les championnats de Nationale 3 et Nationale 2, a été mise en place, ne conservant qu'une phase aller soit onze journées. La Commission Centrale Sportive mise sur un retour en salle pour les effectifs fin mars et a prévu le retour des matchs pour le deuxième week-end d'avril.

L'unique match disputé par les Laurentins en septembre aura t-il un écho ? "Ce sera très compliqué", tempère Gérard Rémond, Président du VBSL, dans les colonnes du site internet de la Fédération Sportive du Stade Laurentin, dont la N3 Masculine est concernée par cette nouvelle. "Pour les jeunes, je ne suis pas trop inquiet, mais dans toutes les équipes, chez nous aussi, vous avez des garçons de plus de 30 voire 35 ans pour qui se sera impossible et même dangereux de reprendre la compétition après de si long mois d'arrêt et une réathlétisation en salle si courte." D'ailleurs, s'il se satisfait de voir ses garçons être toujours disponibles et prêt mentalement à reprendre, l'homme fort du club sait que son groupe est lucide. "Les garçons connaissent cette nouvelle donne. Ils ont envie de reprendre, mais ne se font guère d'illusions. Pour eux, dans leur esprit, le championnat n'aura pas de suite, mais ça ne les empêche pas de tout faire pour conserver un niveau physique correct en cas de reprise."

Cette nouvelle a un mérite : conserver les effectifs à l'affût d'un retour à la normale même si chacun a conscience que l'espoir est infime. "D'ici un mois, si rien n'a bougé, il faudra se résoudre à l'évidence. Je me mets aussi à la place des dirigeants de la Fédé. Une majorité des acteurs au niveau amateur prône un arrêt complet de la saison depuis le mois de janvier. Mais pour une Fédération, tout couper de façon aussi précoce, c'est aussi très périlleux, surtout si le gouvernement annonce des nouvelles positives peu de temps après." Quelques jours de patience avant de réouvrir ou de fermer définitivement le livre. 

(Crédit photo : Cédric Faraud)

Gardons le contact