N3M : Gagnant Menton aurait voulu vite enchaîner

Basket
  • 29/09/2020

Une défaite, puis une victoire, puis une nouvelle incertitude. Voici les contours du début de saison de la N3M de Menton.

Une ouverture ratée en passant tout juste, fait rare, la barre des 50 points marqués à Tain - Tournon (68-52). "On savait que ce serait compliqué. C'est très difficile de gagner là bas", explique David Mosca, 188 cm, qui débute sa quatorzième saison à Menton, à www.magsport06.fr. Encore en rodage, avec un nouvel entraîneur qui offre une nouvelle vision du jeu après l'ère Philippe Agostini, Menton s'y est cassé les dents. A oublier. "On s'est remobilisé et le coach a beaucoup insisté sur l'aspect tactique et collectif ce qui est parfois compliqué à assimiler. Mickaël est un coach très pointilleux dû à sa grande expérience."

Pour se relancer, réception d'Antibes, une jeune formation qui, malgré une très belle saison dernière, tâtonne lors de ces premières semaines. Une jeunesse qui a dû composer avec un groupe Pro B qui a tardé à recruter. Conséquence, les meilleurs éléments de la Nationale 3, au total de trois, ont passé la majeure partie de la préparation avec l'équipe une. De part le fait, le groupe de Benjamin Paviani manque encore clairement d'automatisme et la récente décision préfectorale de fermer les salles pour les groupes seniors ne va pas arranger les choses.

"Nous savions que cette rencontre allait être éprouvante, d’autant plus que nous avons dû composer sans Malik Hoffmann, joueur clé de notre équipe. Néanmoins, le travail de cette semaine demandé par le coach commence à porter ses fruits. Nous n'avons fait qu'un sur le terrain notamment avec le public qui nous a grandement soutenu : très motivant et plaisant. " La fougue et la jeunesse des Antibois n'aura pas eu raison de l'intensité constante des locaux qui vont bien gérer leur affaire. Pour autant, l'ailier de 32 ans insiste sur le fait que tout n'est bien entendu pas encore parfait. "Nous avons commis pas mal d’erreurs que nous ne manquerons pas de rectifier. Tout le monde est resté impliqué. Nous avons pu savourer notre première victoire pour le coach, Malik, les supporters, les dirigeants et nous-même."

Si ce succès fait bien entendu du bien au moral de l'équipe première du MBC, il faudra attendre avant de pouvoir confirmer. Le flou, comme vous le savez, règne. Le bord de mer pourrait souvent être arpenté par les hommes de Lake pour garder, un tant soit peu, le rythme et la forme.

Gardons le contact