N3F : Carros se veut prêt pour la réathlétisation

Hand
  • 21/11/2020

C'est sur la frustration de ne pas avoir vraiment défendu ses chances contre Cagnes-sur-Mer, unique match disputé cette saison en Nationale 3, que Carros doit patienter en cette période de confinement et d'arrêt de la saison. Souvenez-vous, bien que l'USC soit bien entendu supérieure au groupe de Kévin Derombise, les locales n'avaient pas mis les ingrédients en début de rencontre pour y croire vraiment : 2-10 après 17 minutes de jeu. Si sur la suite de la rencontre les deux formation avaient fait jeu égal pour un score final de 22 à 30, Cagnes-sur-Mer, reléguée de Nationale 2, avait pu gérer sa barque à sa guise, glanant déjà trois points.

Depuis, l'arrêt préfectoral, le couvre-feu puis le confinement ont poussé petit à petit la Ligue à stopper le championnat. "On échange beaucoup avec les filles", explique à www.magsport06.fr le jeune entraîneur de Carros. "J’ai prévu un programme mais ce n'est vraiment pas évident. On verra la suite mais la saison va être compliquée. On ne sait pas grand chose. On attend. Tout simplement. Tout en étant attentif aux décisions de l'Etat, de la FFHB et de la Ligue." Jeudi prochain sera mise en place une visioconférence sur la réathlétisation des joueurs après une longue pause mise en place par le Comité. "Ça va beaucoup m'aider", explique Derombise.

"Il faudrait au moins neuf semaines de préparation avant la compétition pour ne pas arriver sur une catastrophe d’accumulation de blessures pour la suite. D'un autre côté, neuf semaines c'est très long et le temps va être compté pour finir le championnat. Tout cela est très compliqué. Mes filles s'entretiennent du mieux qu'elles peuvent malgré le froid et l'isolement des unes aux autres. Mon discours est simple, même si nous sommes dans un flou total, il faut continuer à s'entretenir. Là différence se fera là. Gagner du temps et éviter les blessures." Pour sa deuxième journée, Carros, lorsque cela sera possible, devra se déplacer à La Garde.

Gardons le contact