N3F : BTP devra attendre pour confirmer

Hand
  • 15/11/2020

Ce fût, dans un temps qui nous parait si lointain, l'une des surprises du début de saison en Nationale 3. Dès la première journée, dans sa salle des Eucalyptus, la réserve du BTP Nice, promue à ce niveau grâce à ces résultats post-premier confinement et de la montée de l'équipe une en Nationale 2, avait battu l'un des favoris du championnat, Grasse. "Ce fût une belle surprise. Une belle victoire contre des prétendantes à la montée", se satisfait l'entraîneur niçoise Murielle Bailet, auprès de www.magsport06.fr.

Durant le mois d'octobre, le groupe a conservé un rythme de une à deux séances par semaine sur piste : physique et handball et extérieur. "On a été jusqu'au bout des autorisations ! Tant que nous étions dehors, la motivation et le moral des filles étaient au beau fixe. Il faut avouer que depuis le début du confinement tout cela a baissé." Les Niçoises ont un programme d'entretien à réaliser deux fois par semaine. Murielle Bailet espère qu'il sera fait du mieux possible. "Nous espérons pouvoir rejouer en janvier."

Avec tout le monde au rendez-vous ? Aucune perte pour cause de lassitude ? L'entraîneur reste confiante. "Mon équipe est avant tout constituée de copines .C'est sa force ! On se donne régulièrement des nouvelles pour conserver cette amitié. Je leur réserve quelques surprises." Si la saison vient à reprendre un jour, la réserve du BTP devra se déplacer chez un autre très gros morceau du championnat qui aspire à tout de suite remonter en Nationale 2, Cagnes-sur-Mer, qui avait écarté Carros lors de la première journée.

Gardons le contact