N2M : BTP Nice et Rémy Frixa n'y croient plus

Hand
  • 23/01/2021

Rémy Frixa, qui s'est lancé l'été dernier dans un nouveau défi dans sa jeune carrière d'entraîneur, n'aura finalement eu que peu de temps pour explorer les capacités de son effectif, la Nationale 2 du BTP Nice.

Environ deux mois et demi, préparation estivale incluse et seulement deux matchs disputés : un succès lors du derby niçois face au Cavigal puis une défaite à Saint-Raphaël. Depuis, le deuxième confinement, puis les différents couvre-feu, ont mis à l'arrêt des championnats amateurs de France et en particulier, très tôt, de notre département. "Sportivement, forcément, c'est difficile de tirer un premier constat. Ce qui est sûr, c'est que j'ai pris du plaisir à commencer une nouvelle aventure. En espérant qu'on puisse la poursuivre le plus rapidement et le plus longtemps possible", confie l'ancien entraîneur du VSJBHB à www.magsport06.fr.

Actuellement, comme bon nombre d'équipes du département, c'est le week-end et principalement le samedi que les joueurs parviennent à se retrouver. "En ce moment, c'est plus histoire de passer du temps ensemble autour d'un café. Nous avions réussi à nous voir même pendant les vacances de Noël. Bertrand (Lardon, préparateur physique ; ndlr) avait préparé un programme pour que les gars puissent garder un certain rythme. Maintenant, il est difficile pour tout le monde de se motiver, c'est toujours flou, on tend vers un arrêt définitif. Je ne vois pas comment un championnat pourrait repartir, même si nous aimerions rejouer. On entend parler d'un troisième confinement. Le handball et toutes les autres activités, autres que le travail, sont mis de côté."

Pour l'entraîneur, savoir quelle décision est la bonne ou non n'a plus vraiment d'importance. Le principale relève d'avoir, un jour, enfin une visibilité, tout en gardant le positif. "Mentalement, tout n'est pas négatif bien au contraire, j'ai rencontré de nouvelles personnes, un nouveau club." 

(Crédit photo : Virginie Duranton)

Gardons le contact