N2F : Cannes, un coup d'éclat pour terminer

Volley
  • 27/10/2020

Dimanche après-midi, les centres de formation de Cannes et du Cannet-Rocheville se sont affrontés pour le compte de la quatrième journée de Nationale 2 sans savoir que ce serait le dernier match avant plusieurs semaines. En effet, pour une durée de six semaines minimum, la FFVB a décidé de stopper les différents championnats Nationale 2 et Nationale 3.

Si ce match a tendu plusieurs fois les bras aux filles Rayna Minkova, se sont bien les hôtes du Palais des Victoires de Laurent Cauet qui ont décroché le succès en revenant de nul part. En effet, tout semblait indiquer à un succès du Cannet-Rocheville. Les équipières de l'éternelle Virginie Masson vont mener deux sets à zéro avant de voir Cannes réduir le score. Mais dans la quatrième manche, le Cannet va faire cavalier seul : 3-11 ; 10-20 et 14-23. Finalement, Cannes va revenir pour gagner 30-28 la quatrième manche et conclure dans le tie-break. "Malgré la gain de la troisième manche, on s'est repris les pieds dans le tapis. On s'est mis la pression, cumulé à une mauvaise réception, c'est aller très vite. A ce moment là je fais un changement, pour donner du temps de jeu. Je dois avouer que si j'y croyais encore à 10-20, ce n'était plus le même sentiment à 14-23 bien entendu. Malgré tout, je ne voulais pas perdre avec un score si large : le but était de marquer au moins vingt points", explique Laurent Cauet, l'entraîneur de la N2F du RCC, à www.mqgsport06.fr.

"A partir de là, tout s'est bien enchaîné pour nous. Plus aucune faute de notre côté du filet et de la pression et de la fébrilité de l'autre. Petit à petit, on a combler le retard et à 20-23 j'ai su que tout redevenait possible. Ce que j'ai apprécié, c'est l'état d'esprit de chacun. Sur le banc, sur le terrain et moi le premier, tout le monde aurait pu pousser une gueulante pour évacuer une sorte de frustration. Ce ne fût jamais le cas, chacun a gardé une motivation et une solidarité intact ! Il faut dire aussi que l'apport de notre Cubaine Castillo a été très bénéfique. Elle nous a apporté sa taille et sa puissance. Mais, globalement, on a joué très proprement, affichant un bon bloc défensif et les filles ont bien servi tactiquement. Personne n'a paniqué ! Bien entendu, le contexte du derby est particulier car tout le monde se connaît très bien et c'est aussi dans ces moments que tu montres le meilleur. Personne n'a lâché ni baissé la tête."

Le championnat à l'arrêt, ainsi que la coupe de France M21, dont l'ossature est aussi celle de la Nationale 2, seuls quelques éléments pourront intégrer l'équipe M18, sauf si la compétition, dont le prochain tour doit avoir lieu dans trois semaines, se retrouve elle aussi ajournée d'ici là. En attendant, les entraînements se poursuivent.

(Crédit photo : Michael Toffolo)

Gardons le contact