N1M : Touboul et Maziane tournent la page

Hand
  • 30/04/2021

Une page se tourne à Antibes. Simultanément, Laurent Touboul, Capitaine historique des Titans et Mohamed Maziane, gardien de la forteresse, stoppent leur carrière. Pour les deux garçons qui ont participé à l'évolution du club de la Nationale 3 vers la Nationale 1, la question de s'arrêter était déjà sur la table il y a un an. Mais l'envie de ne pas s'arrêter sur une saison tronquée au moment de l'arrivée de la Covid 19 a pris le dessus pour repartir un an de plus. Une préparation estivale et deux matchs plus tard en septembre, la saison fut suspendue pour ne jamais reprendre. L'annonce de la saison blanche naîtra en mars.

Clap de fin. Un chamboulement dans un vestiaire qui va devoir retrouver ses marques. Laurent Touboul, lui, s'installe dans la peau de dirigeant comme il l'explique dans les colonnes du site internet du club antibois. "Mon rôle exact ? C’est difficile de le définir. On pourrait parler de manager général mais destiné à la Nationale 1. Le but est d’aider au mieux la Présidente et les dirigeants autour de notre équipe fanion comme construire l’équipe, rencontrer des joueurs etc… Je serai à disposition du coach s’il en a besoin. Non pas pour parler technique, car être entraîneur ou adjoint ne m’intéresse pas du tout. Je servirai plus de relais auprès du groupe, créer un lien, entre coach et joueurs, joueurs et dirigeants, dirigeants et coachs, comme j’ai pu le faire pendant six ans en tant que Capitaine." 

De son côté, s'il prend plus de recul et aspire se consacrer complètement à sa famille et ses enfants, Maziane reste à disposition de la Présidente Françoise Petrov en cas de force majeur. "Je tourne la page de ma carrière, sans aucun regret. Entraîner ou être dirigeant, ce n'est pas pour moi. J'ai pris l'habitude - et mes filles aussi - d'être en famille tous les soirs et les week-ends à la maison. En revanche, je ne peux pas tourner le dos au club ainsi. Tout s'est très bien passé pendant toutes ses années et si, un jour, dans un cas extrême, il y a une hécatombe de blessés, je serai là pour donner un coup de main."

Pour le moment, aucun autre départ n'a été annoncé. Le cas de Grégoire Sanssouci est réglé. Pensif sur son avenir, il a été convaincu par le nouvel entraîneur Zeljko Anic de continuer un an de plus.

(Crédit photo : René Vinci) 

Gardons le contact