N1M : A Antibes Ghibaudo espère des amicaux

Hand
  • 04/02/2021

Les Titans de la Nationale 1 d'Antibes n'ont pu disputer que deux matchs en début de saison avant un arrêt qui s'annonce, petit à petit, comme étant définitif. Au sein de cette équipe depuis plusieurs années maintenant, le pivot Romain Ghibaudo, déjà présent en Nationale 3 sous les ordres de Gilles Sanchez. L'éducateur évoque, pour www.magsport06.fr, la session hebdomadaire du groupe d'Olivier Inghilleri, se déroulant au Fort Carré le samedi après-midi. Une session possible depuis un mois qui a permis au groupe de conserver un lien et une dynamique malgré la privation de salle depuis maintenant quatre mois.

"On s'entretient. Ça permet de faire un bon décrassage après la semaine de travail avec de la course et une bonne partie de football pour finir la séance. Pour tout le monde, c'est une sortie qui fait du bien. Ça permet de décompresser et moralement, c'est important. Bien entendu que toute la semaine on se parle et on reste en contact grâce aux réseaux sociaux, mais rien ne vaut que de se voir en vrai et de discuter. La suite ? On ne croit plus vraiment à une reprise du championnat. On espère au moins avoir la possibilité de jouer des matchs amicaux en mai ou en juin pour se relancer avant la saison prochaine. On a la chance d'avoir beaucoup d'équipes de notre niveau dans le coin comme les N1M de Villeneuve-Loubet, Draguignan ou encore La Crau, mais aussi les Pro D2 et la N2M du Cavigal Nice, le BTP mais aussi Monaco. Si on peut, il y aura de quoi faire. Encore faut-il avant qu'on ait la possibilité d'avoir au moins six semaines de préparation sans coupure liée à des cas positifs au Covid.

Ce serait aussi le moment de donner des responsabilités à certains et peut-être à d'autres de penser à leur avenir. Dans plusieurs équipes, des joueurs devaient arrêter leur carrière, mais comme, en septembre prochain, ça sera quasiment dix-mois sans jouer, les corps ont pu se régénérer... Mais tout dépendra surtout de la situation à la fin de l'été. Si tout reste flou, ça sera forcément délicat pour certain de relancer la machine sans certitude que tout ne s'arrête pas deux mois plus tard."

Gardons le contact