Monaco n'a rien laissé au hasard en N2F

Volley
  • 19/05/2020

Des petits détails bien huilés pour ne jamais se relâcher. Voici ce qui a fait la force des Monégasques cette année. Dix-sept matchs pour autant de victoires avant l'arrêt définitif de la saison. La Nationale 2 de l'AS Monaco va rejoindre la saison prochaine le niveau Elite Nationale et tout cela n'a rien d'un hasard. 

« C'était l'objectif fixé », ne cache pas Eva Hamzaoui sur les réseaux sociaux du club. « Nous avions constitué un groupe pour la montée. Etant axée sur la performance, l'atteinte de cet objectif était primordiale. Toutes les filles se le sont appropriées ce qui a permis à l'équipe de bien évoluer. » D'un éventail d'âges très large, de 15 à 40 ans, tous les profils ont dû s'adapter entre les études, le travail, la vie de famille ou encore les trajets plus ou moins longs pour se rendre aux séances hebdomadaires. « Des personnalités différentes et des fonctionnements différents. C'est la force de ce projet commun qui a créé cette alchimie permettant au groupe de bien fonctionner. Pour reprendre la fameuse phrase de Claude Onesta : « Ce n'est pas parce qu'on s'aime qu'on va gagner, mais c'est parce qu'on gagne qu'on va s'aimer un peu plus ». Nous avons un retour des joueuses qui ont pris beaucoup de plaisir cette saison et ont apprécié jouer et fonctionner les unes avec les autres. » 

Très vite durant la saison, chaque équipe a évolué de la même façon explique l'entraîneur. « C'était toujours le même scénario. Les adversaires ont joué de façon décomplexé car nous sommes restées leaders du championnat du début à la fin. Une saison écourtée mais pas si courte que ça ! Nous avons dû travailler chaque semaine, se remettre en question pour aborder mieux encore le match suivant. » 

Pas si courte que ça car si au niveau amateur, on a vu des saisons, notamment au handball, se stopper après seulement onze matchs joués, la Poule A de la N2F, en raison de quatorze équipes engagées, a eu le temps d'en disputer dix-sept ce qui a malgré tout donné une réelle cartographie des niveaux. Monaco travaille désormais, comme tout le monde au jour le jour, pour préparer la future saison. Point important également pour l'avenir, nous attentons de savoir si le club va accepter la montée de sa réserve en Nationale 3 : nettement leader de PNF au moment de l'arrêt des championnats. Si tel est le cas, cela pourrait permettre au staff d'attirer de très jeunes joueuses à fort potentiel pour leur proposer un projet alternatif. 

(Crédit photo : Michael Toffolo)

Gardons le contact