Malik Hoffmann et Menton sur de bons rails ?

Basket
  • 23/06/2020

Sixième du dernier exercice au moment de l'arrêt de la saison, Menton n'a pu aller au bout et confirmer un rebond entrepris en 2020 après des débuts plus difficiles à partir de septembre. « Le bilan est positif », explique Malik Hoffmann à www.magsport06;fr qui a vécu sa première saison au MBC. « Malgré quelques courts échecs en première phase qui ne nous amenaient pas à nos ambitions dans le classement, on avait un bon groupe et on était capable de faire mieux. » La preuve en est avec de belles revanches au retour contre Saint-Chamond et Lyon après avoir perdu de peu à l'aller. De son côté, l'ailier polyvalent de 198 cm a su se relancer après un passage difficile au Cannet-Rocheville. « Individuellement je pense pouvoir faire encore mieux l'année prochaine, bien que j'estime avoir réalisé une saison solide que ce soit dans le rendement ou dans l'engagement aussi bien défensif qu'offensif. »

Et cet été si particulier offre un changement d'ère au Careï. Après sept saisons passées sur le banc du MBC en Nationale 3, Philippe Agostini n'a pas été renouvelé et Michael Lake, qui depuis toujours à Menton a été son joueur, passe de l'autre côté du terrain. « Ce qui est pour l'instant mis en place suite au changement de coach est plutôt sain pour un club de Nationale 3. Michael a une philosophie qui va fédérer et une envie de bien faire qui va apporter du neuf pour tous les joueurs ayant évolué plus longtemps que moi avec Philippe. »

Le groupe a repris les entraînements depuis deux semaines. En individuel. « On travaille le souci du détail et nul doute que ce sera pareil pendant les sessions collectives. Là on était dans les conditions imposées : du dribble, du shoot et du conditionnement. Michael nous a concocté des exercices made in US de perfectionnement individuel. Ça me rappelait mes entraînements que je faisais en Floride. » Les entraînements vont enfin évoluer dans des conditions plus normales. Jusqu'à maintenant chacun avait son ballon, pas de un contre un, pas de douche à la fin de la séance etc... « Pour commencer le projet était déjà de faire un « back to the basics » pour faire progresser l'équipe et finalement cette phase de déconfinement fût exploitée au mieux dans ce sens. On en rigole avec le coach et les gars mais on est content de pouvoir reprendre enfin plus collectivement. Ca commençait à faire beaucoup de répétitions d'atelier sans jouer. »

Hoffmann explique que le club fait des efforts pour mettre les joueurs mettre dans de meilleures conditions en engageant un kiné et en préparant la future reprise au mieux avec le coach et éventuellement l'aide d'un préparateur physique externe. Les Mentonnais feront au mieux dans l'analyse des matchs : le projet étant de viser le haut du classement tout en développant les jeunes joueurs mentonnais. Les objectifs ont été fixés lors d'un repas collectif il y a peu. Un groupe qui va peu bouger. Pour le moment, un seul départ pour une arrivée. Yassine Meflah n'a pas été conservé alors que l'intérieur Gilson Mendes arrive. Reste à savoir si la dynamique des deux derniers succès face aux deux équipes lyonnaises sera reconduite. Signalons pour conclure que le dernier match de Nationale 3 remonte au... 15 février. Une éternité. 

(Crédit photo : Juliette Benard)

Gardons le contact