La Ligue PACA persiste et signe

Basket
  • 21/10/2020
Jouer, jouer, jouer ! La Ligue PACA a confirmé son orientation entreprise depuis quelques semaines, malgré la très longue durée d'absence d'entraînement en salle pour les Bouches du Rhône et les Alpes-Maritimes notamment. En effet, ses dirigeants ont un objectif clair : avancer le plus possible dans les différents championnats en attendant que la situation se débloque. La Ligue a le mérite de rester droit dans ses bottes et de conserver son cap : qu'il plaise ou non. Non, les championnats ne seront pas suspendus en attendant que le ciel s'éclaircisse. Chaque match disputé sera du temps de gagné pour repertir de plus belle et proposer une fin de saison la plus cohérente possible.
 
Pour se faire, elle a pris la décision de suspendre chez les seniors la coupe PACA afin de caler un maximum de matchs de championnat. "Dès que l'on peut, on joue. Il est donc possible de programmer des matchs en retard avec l'accord des deux clubs ou même d'avancer un match lorsque dans une même poule, deux équipes ne sont pas concernées par les arrêtés préfectoraux et dont le report d'un match a été demandé." D'ici la fin de l'année civile, quatre week-ends ont été libérés pour faire avancer les championnats, tout comme les jours de semaine si cela est possible.
 
Concernan le 13 et le 06 la situation est la suivante, jusqu'au 3 novembre, dans l'attente d'une prolongation ou non des arrêtés préfectoraux. "Il est possible d'inverser en respectant le couvre feu pour les PNM et RM2 ou en jouant le dimanche. Mais aussi de délocaliser dans un gymnase d'accueil ou de reporter à une date ultérieure." Malgré tout, pour les oppositions entre des équipes de départements qui peuvent s'entraîner, comme dans le Var, face au Alpes-Maritimes par exemple, réside toujours une inégalité de préparation. Reste donc à savoir si la Ligue fera à chaque fois preuve de souplesse lorsque certaines demandes de reports arriveront sur son bureau.
 

Gardons le contact