Kafilou Gomis, un nouvel aboutissement

Hand
  • 15/09/2020

Éducatrice, notamment, de la catégorie U15 Féminine depuis de très nombreuses années à l'OAJLPHB, Kafilou Gomis vit depuis quelques semaines une situation particulière.

Quelques jeunes qu'elle pu former pendant plusieurs saisons et qui étaient sous les ordres de Davor Brkjlacic la saison passée en U18 France, ont intégré le groupe de Nationale 2 de Laurent Ghio. « Je suis très contente. Jouer avec des filles à qui tu as tant appris et tant donné, forcément ça donne un coup de vieux. Mais ça fait très plaisir. J’ai contribué à les former à la compétition et maintenant elles sont là. De plus, je constate avec plaisir qu’elles ne rechignent pas. Elles ne râlent pas et sont très motivées », raconte la joueuse sur le site internet du club antibois.

Alors que le début de saison se profile doucement, avec la réception de la réserve de Cannes – Mandelieu le 26 septembre prochain, l'internationale sénégalaise estime que le groupe a pris un bon virage au moment de la reprise. « Le début de la préparation s’est très bien passé. On a toutes bien repris. Les filles sont investies et j’ai parfois l’impression qu’il n’y a jamais eu de confinement. Bien entendu que physiquement certaines avaient un peu de retard, mais l’envie de se donner à fond et de préparer sérieusement cette saison est tellement présente que ça ne s’en ressent pas. Moi, je kiff (rires). » Si Antibes sera attendu au tournant cette année chacun estime qu'il faut tempérer les ardeurs. Oui, Antibes, troisième au moment de l'arrêt de la saison, est passé proche de monter. Et les promotions en Nationale 1 de La Garde et de Toulon offre inévitablement une pancarte dans le dos pour les pensionnaires de Saint-Claude.

Mais, du haut de son expérience et du contexte actuel – et bien que l'effectif se soit renforcé malgré le départ de Wendy Semedo pour l'OGC Nice – rien ne sera gagné d'avance. « C’est mentalement qu’il va falloir grandir. Je n’ai aucun doute sur la qualité handballistique de l’effectif. Mais, on l’a vu l’année dernière avec deux défaites très évitables qui nous coûtent la montée, on doit progresser dans ce domaine. Il faudra qu’on soit prête à affronter tous les éléments. C’est certain que tout le monde voudra nous battre. On sera attendu de partout ! C’est à nous de montrer que lorsque Antibes gagne, c’est normal ! Mais il faudra redoubler d’effort et ne pas penser que si les deux premiers sont montés c’est acquis. »

(Crédit photo : René Vinci)

Gardons le contact