Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Jenyfer Menard, la pièce manquante ?

Ecrit par Martial Hespel

Après Limoges ou encore Cagnes-sur-Mer, Jenyfer Menard rejoint Grasse, en provenance de Vallauris. Convaincue par le projet de monter en N2F, elle se confie sur ses ambitions.

Il était à la recherche d’un profil précis. Une joueuse d’expérience, capable de prendre un main un rôle de leader tant dans le vestiaire que sur le terrain. Jean-Christophe Dalmasso, qui mise tout avec le Pays de Grasse ASPTT pour monter en Nationale 2 au terme de la saison à venir, vient d’enrôler Jenyfer Menard, en provenance de Vallauris. La demi-centre a été convaincue par le projet. 


Pour l’ancienne joueuse de Cagnes-sur-Mer, qui par le passé a aussi évolué en Nationale 1 à Limoges, ce choix a été difficile à prendre. « Je suis très attachée aux jeunes de Vallauris. Depuis 2020, je m’occupais des Babies et cette saison j’étais également chargée des U17F. Mais pour la saison à venir j’ai fait le choix de me consacrer à mon rôle de joueuse. J’ai besoin de retrouver certaines sensations, du plaisir et du challenge. Jean-Christophe a su trouver les bons mots pour me convaincre. Mon rôle de maman a aussi pris le dessus. Je souhaite voir mon fils évoluer au football, chose que je ne pouvais pas faire avec mon rôle de coach à Vallauris« , explique la joueuse pour www.magsport06.fr.


Menard intègre donc un groupe qui commence à avoir du vécu ensemble. A elle de se fondre dans le collectif et d’apporter sa pierre à l’édifice, le pourquoi du comment Dalmasso a souhaité la récupérer. « Mes années d’expérience m’offrent ce profil de la joueuse au vécu qui lui permet de mener un groupe tant sur le terrain que dans le vestiaire. Mais je n’aurai jamais la prétention de dire que c’ est ce qui manquait l’année passée à Grasse. J’espère pouvoir apporter à mon nouveau groupe et prendre du plaisir à jouer et bien évidemment viser la Nationale 2. C’est un challenge pour moi comme pour mes coéquipières. J’espère être à la hauteur. Le combat pour la N2F continue : force et honneur. »


Pour ce qui est de la salle, elle n’arrive pas dans l’inconnu. « Pour avoir été à plusieurs reprises à Tocqueville, je sais que le public grassois est là ! En tant que joueuse je sais combien il est important d’avoir des supporters dans les bons et les mauvais moments. » La reprise de la préparation physique est prévue pour le 8 août. Une nouvelle aventure donc pour celle qui est arrivée dans le sud-est de la France il y a cinq ans. Par le passé, c’est en région parisienne qu’elle évoluait, notamment au PSG Handball. Plus tôt dans sa carrière, elle a porté le maillot de différents clubs du sud-ouest.

(Crédit photo : Kévin Kidimbu)