Jackpot pour Monaco ?

Volley
  • 01/04/2020

L'AS Monaco devrait voir ses deux équipes fanions monter en Elite Nationale ! L'information été confirmée à www.magsport06.fr par le Président mongésque Gilles Brillant qui reste malgré tout dans l'attente de la validation de la proposition de la Commission Centrale Sportive qui a rédigé son procès verbal le 30 mars. « C'est en effet le scénario choisi mais nous restons dans l'attente de la validation officielle. » Chacun est donc désormais suspendu à l'approbation du Conseil d’Administration.

Pour les filles c'était un secret de polichinelle ! Leader de leur championnat sans rivalité - hormis Mauguio qui tenait la distance - et seule équipe des quatre poules de France de N2F à être invaincue, l'équipe de Eva Hamzaoui va retrouver l'Elite Nationale et donc, pour nous suiveur du sport maralpin, un alléchant derby contre Saint-Laurent du Var. Contrat rempli. C'était l’objectif avoué en début de saison avec un groupe construit dans cette optique.

Mais la montée va également concerner les garçons ! Deuxième de la Poule B de N2M au moment de l'arrêt des championnats, la solution de la FFVB de ne prendre en compte que la phase aller leur permet de repasser devant Lyon : la défaite face au retour face aux Rhônalpins ne serait pas prise en compte. Dragan Pezelj et son équipe passent par toutes les émotions, très déçus après la défaite contre Lyon, la situation semble basculer.

On devrait donc, dans l'attente des validations, assister aux montées des quatre équipes de l'ASMVB puisque la réserve masculine, invaincue, en Régionale, devrait monter en Pré-Nationale. Tout comme la réserve féminine qui devrait monter en Nationale 3. La Ligue doit aussi statuer. Un dénouement chaotique mais incroyable sur le Rocher. Reste maintenant, en interne, au club lui aussi d'accepter toutes ces accessions, rappelons que la FFVB occultera toute sanction sportive et financière en cas de refus. 

« Pour tous les athlètes et les encadrants benevoles ou non c'est une grande satisfaction sportive et prouve que notre travail de formation a aussi porté ses fruits. Cependant nous attendons la validation et ensuite, compte tenu du contexte actuel, ces montées vont nécéssiter un budget conséquent et il sera difficile à trouver. On attend la décision définitive d'ici le 15 avril », conclu Gilles Brillant. 

Gardons le contact