Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Handball : Un nul encourageant pour le Cavi

Ecrit par Martial Hespel

Arnaud Arches, gardien de la N2M du Cavigal Nice, a brillé samedi. Mais son équipe a dû se contenter du nul. Interview.

Samedi dernier, à l’occasion de la première journée de Nationale 2, le Cavigal Nice a concédé le nul à domicile face à Chateauneuf. Le gardien Arnaud Arches fait le point pour notre média avant d’aller à Istres dimanche.

Arnaud, quel sentiment prédomine après ce premier match nul ?

Déjà, remettre un pied sur un terrain de handball après autant de temps, c’est une victoire ! Mais on ne peut malheureusement pas parler du sentiment du devoir accompli. Même si le résultat est honorable, encourageant même, on a l’impression d’avoir laissé filer un de ces matchs que l’on coche en début de saison. Le gros point positif reste l’attitude du groupe qui laisse entrevoir la possibilité d’accrocher quelques matchs clés cette saison.

Quelle sera la clé de la réussite pour la suite ?

Notre attaque peine toujours à trouver des solutions. On est une équipe jeune, avec des joueurs qui ne se connaissent que depuis un mois et dont la très grande majorité commence d’ailleurs sa première saison en sénior. Cette année, ce ne seront pas les heures d’entraînement qui manqueront ! Notre coach, Asier, nous a prévenus dès le premier entraînement : il faudra travailler plus que les autres. On s’entraîne quatre fois par semaine, entre 2h et 2h30 par séance, pour trouver des automatismes, des connexions et des solutions. Pour le moment, il faut être lucide, ce travail n’a pas encore porté ses fruits. Mais pas d’inquiétude, ça viendra !

Difficile dans un sport collectif de détacher une individualité, malgré tout, tes 26 arrêts ne peuvent passer inaperçus…

Commencer ça, oui, ça rassure. Et puis, si cette prestation permet d’arracher le match nul, tant mieux. Mais l’erreur serait de s’habituer à ce genre de stats, qui n’arrive finalement que très rarement, surtout dans un championnat comme le nôtre. Il va falloir rapidement augmenter notre niveau de jeu pour pouvoir gagner des matchs avec beaucoup moins d’arrêts.

Il va falloir du temps justement pour assimiler le projet de jeu ?

Notre équipe de Nationale 2 est en chantier. Nous avons perdu la majorité des joueurs et nous n’avons récupéré aucun renfort venu d’ailleurs. Pour preuve, il ne reste que deux titulaires ayant joué dans cette équipe lors du dernier championnat disputé intégralement : les deux gardiens. Nous allons donc devoir composer cette année avec les -18 qui sont montés et / ou avec quelques joueurs qui feront les aller-retours entre la Nationale 3 et l’équipe 3 qui évolue en Honneur Régional. Nous attendons avec une certaine impatience la montée de quelques joueurs de moins de 18 France qui pourraient apporter une réelle plus-value.

Dimanche aura lieu un match particulier entre deux réserves puisqu’il faudra affronter Istres, à quoi faut-il s’attendre ?

A un gros combat. C’est toujours le cas avec les réserves d’équipes professionnelles qui ont, sur le papier, le même profil que nous. Jeunes, explosifs, manieurs de ballons. La plupart s’entraînent certainement avec les pros – y jouent parfois – ce qui ajoute la dimension physique à la justesse du jeu. Arracher le nul là-bas serait une victoire, c’est certain.