Par Sudeast Info
Handball : Antibes à la guerre sans Giusta
Manon Giusta quitte à nouveau la scène. Une nouvelle opération à l'épaule l'attend, elle qui a fait tant de bien à la PNF antiboise en début de saison.
Handball : Gallice et le Cros sans pause
Bientôt trois mois après le début de sa préparation estivale, la PNM du Cros-de-Cagnes n'a joué que trois matchs. Le coach Raphaël Gallice attend, enfin, de voir les matchs s'enchaîner.
Handball : Grasse bascule en tête
Retrouvera t-on Grasse en Nationale 2 la saison prochaine ? La N3F du coach Dalmasso ont envoyé un sérieux signal à Cagnes-sur-Mer.
Handball : le HBMMS piaffe d’impatience
Avec seulement trois matchs disputés, la PNM du HBMMS patiente avant de réellement lancer sa saison. La réception du Cros va t-elle permettre de se rassurer ?
Handball : le BTP est en avance
Le bilan de début de saison de la Pré-Nationale du BTP est excellent. Invaincu après cinq journées, le groupe de Ziane Elfraihi est en avance sur son tableau de marche.
Handball : Antibes, contre les éléments
Avec la venue de Nîmes, pour le compte de la cinquième journée de N1M, Antibes tentera de résoudre l'équation pour s'imposer. Diminué, il faudra lutter.
Basket : Saint-Laurent tient son rang
Grâce à deux succès acquis à domicile, la N3M du SLB prouve à chacun qu'elle sera bien dans la course aux accessits cette année.
Basket : Grasse se lance « enfin »
Ce week-end, à l'occasion de la 3e journée de PNM, Grasse a décroché son premier succès, un moment important pour Joseph Galas et ses hommes.
Volley-ball : Cannes ne manque son entrée
Trois points. Ce qui est pris n'est plus à prendre. La jeune équipe de Cannes a réussi ses débuts en N3M.
Volle-Ball : Que peut jouer Antibes ?
Pour son entrée en N3M, Antibes a peiné à exister contre Saint-Laurent (25-20 25-16 25-14) et va devoir réagir rapidement même si le calendrier ne lui permet pas encore.

Handball : La N2F d’Antibes doit composer

Ecrit par Martial Hespel

Privée de sa salle Saint-Claude, la N2F capitalise sur la cohésion et la solidarité sans se laisser abattre pour travailler et croire en elle.

C’est un groupe considérablement rajeuni qui attend de pouvoir retrouver sa salle, Saint-Claude. Voilà six mois, depuis début mars, que l’antre des handballeurs antibois est privatisée par la Municipalité pour la campagne de vaccination.

Les filles de Davor Brkljacic et d’Yvan Merlino en sont donc réduite à travailler sur la piste et à trouver des créneaux sur d’autres salles. Un manque de confort criant. « Notre terrain nous manque. On s’entraîne à droite à gauche. Les dirigeants font tout leur possible pour nous trouver des créneaux dans d’autres gymnases. On a pas vraiment le choix donc on s’adapte à la situation en attendant. Ça ne nous empêche pas de bosser car on sait que le championnat approche et qu’il faut être prêtes malgré tout », explique Noémie Pivert, 21 ans, qui va débuter sa cinquième saison à l’OAJLPHB. 

Nouvelle Capitaine de l’équipe, Ophélie Bel voit d’un bon œil les semaines à venir. L’état d’esprit et la solidarité devront être irréprochables pour contrebalancer l’absence de la salle et ainsi rapidement décrocher des résultats. « Cette année nous avons un groupe qui a énormément changé, en majorité très jeune avec beaucoup d’anciennes U17. Il y a de très bons éléments. Je pense qu’en apprenant à jouer ensemble et avec du travail, notre équipe sera au point pour attaquer le championnat sereinement. Humainement nous ne nous connaissons pas encore. C’est un groupe dynamique et motivé donc il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Je pense que nous avons toutes le même objectif donc si nous faisons preuve de rigueur et d’investissement nous pouvons aller loin. »

Le 11 septembre, il faudra se rendre à Bouillargues pour débuter le championnat avant de, peut-être, recevoir La Ciotat à Saint-Claude une semaine plus tard, rien n’est moins sûr. Le match pourrait éventuellement être inversé même si la tendance penche vers un match à Antibes. Assurément, ce jeune groupe, privé de sa salle, ne pourra que monter en puissance au fil du temps. Ainsi, un premier bilan intéressant sera à faire après quatre journées, date du 2 octobre.

Suivra une première coupure de quinze jours qui permettra au groupe de travailler dur pour combler un éventuel retard sur le plan du jeu. Si les Antiboises ont à ce moment là limité la casse, il faudra assurément les prendre très au sérieux pour la suite.