Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Handball : Carros, un trouble-fête ?

Ecrit par Martial Hespel

La N3F de Carros a remporté d'une belle manière sa première journée et compte confirmer pour vite se mettre à l'abris.

Kévin Dérombise se sera servi de la longue pause dû au Covid pour construire un effectif bien plus solide que les saisons précédentes. En référence avec la saison 2019-2020, où il avait fallu attendre la dernière journée de la phase aller pour enfin prendre trois points, à l’époque contre La Crau, les équipières de la nouvelle venue, Noémie Delaporte, ont fait mouche d’entrée contre la réserve du BTP Nice samedi dernier, 32 à 27.

Pourtant, ce sont les Niçoises qui ont idéalement débuté avec un cinglant 0-4 après six minutes de jeu. « Cette reprise s’annonçait compliquée. J’avais donné des consignes simples aux filles sur l’envie et l’intensité et rien ne s’est passé comme prévu. J’ai dû poser en temps-mort pour remettre les pendules à l’heure », peste le jeune entraîneur, auprès de www.magsport06.fr. Mais il fallut du temps pour renverser la tendance alors que le score passera de 3-9 à 15-17 à la pause. C’est à la 34e que Carros passera devant pour ne plus lâcher la tête grâce à une grosse défense, des montées de balles rapides afin d’épuiser un adversaire dont Dérombise avait deviné qu’il souffrirait de minute en minute.

« Elles ont explosé. J’ai pu faire tourner et faire participer tout le monde. Chacune a montré beaucoup d’envie et a pu s’exprimer. Tout le monde était, dans un premier temps content de retrouver le championnat mais surtout en plus à domicile, devant notre public, avec cette victoire. » Rapidement confirmer, dès ce samedi à Cagnes-sur-Mer, ne sera pas simple du tout. Mais les locales n’ont pas disputé leur première rencontre, reporté en octobre face aux Collines. Carros partira, peut-être, avec un peu plus de certitude et de confiance.

« J’ai conscience, oui, d’avoir un super groupe, qui peut faire de très belles choses. Mais on ne va pas se cacher, l’objectif unique, pour le moment, c’est le maintien le plus vite possible ce qui passe par un top 4 sans attendre donc les play-downs. Si on y parvient, on pourra aussi travailler avec plaisir et sans pression pour 2022-2023. Mais en attendant, le maintien, rien que le maintien. On ne pourra lorgner sur la Nationale 2 que dans quelques années. Cela engendre de gros changements financiers et humains, avec beaucoup plus de contraintes. 

Même si tout évolue dans le bon sens, avec notamment une alliance chez les jeunes avec Saint-Martin du Var, pour sortir les meilleures et leur proposer un bon niveau de jeu, c’est encore un autre monde. On reste très ambitieux, toujours, mais pour l’heure, je ne cherche qu’à me maintenir rapidement. »

Trois points sont déjà en poche.